Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire de la Milice - Pierre Giolitto
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Milice - Vichy
-

Instituée le 30 janvier 1943, sous l'autorité du chef du gouvernement, Vichy se dote d'une troupe de choc, La Milice, sorte de garde prétorienne, chargée du maintien de l'ordre et plus particulièrement de la traque des communistes et des Résistants. A la tête de la Milice: Joseph Darnand.


JO - Journal Officiel - Divers
-

Journal qui recueille les textes de lois, décrets... et tout ce qui fait le bonheur des juristes.
En Belgique on dit: le Moniteur Belge.


LFC - Légion Française de Combattants - Vichy
-

Créée le 29 août 1940, la Légion Française de Combattants regroupait, sous le présidence de Pétain, les anciens combattants des deux guerres dans une formation unique. La Légion sera la plus importante organisation de masse du régime de Vichy et l'ardente propagandiste de la Révolution nationale. Selon les voeux de Pétain, la Légion jouera le rôle de courroie de transmission entre le sommet et la base de l'Etat. Elle sera "les yeux, les oreilles et la bouche" du Maréchal.


SOL - Service d'Ordre de la Légion - Vichy
-

La naissance du SOL date officiellement du 12 janvier 1942. En réalité, sous l'impulsion et la conduite de Joseph Darnand, elle a vu le jour dans divers départements en rassemblant des membres de la LFC (Légion française des Combattants) habités par le souci de constituer une phalange musclée capable de promouvoir la Révolution nationale. Quatre missions essentielles seront dévolues aux SOL: repérer les foyers de propagande anti-gouvernementale, déceler et suivre les foyers d'agitation, réprimer les menées anti-gouvernementales, garantir en toutes circonstances le fonctionnement des services publics. LFC, SOL... et bientôt la Milice.

Dans ce texte :

La Milice : recherche en paternité de Francis Deleu le jeudi 11 février 2010 à 15h12

Bonjour,

- Henri Amouroux, La Grande Histoire des Français sous l'Occupation, T.4

La Milice a été demandée par Hitler, voulue par Laval et patronnée par le Maréchal
- 5 janvier 1943
Pétain s'adressant aux responsables de la Légion des combattants et des volontaires de la Révolution nationale, après un dithyrambique éloge du SOL (Service d'Ordre Légionnaire) :
Les SOL doivent être à l'avant-garde du maintien de l'ordre à l'intérieur du territoire français en accord avec les forces de police. Pour faciliter leur tâche, j'estime qu'il leur faut une certaine autonomie. [...]
[...] Les SOL sous les ordres de leur chef national Darnand (...) dépendront désormais directement du chef du Gouvernement sous la forme de milice nationale.
- 30 janvier 1943
Promulgation de la loi n° 63 du 30 janvier 1943 (JO du 31 janvier 1943) créant la Milice française.
Et Darnand de remercier Pétain qui 25 jours plus tôt nous avait fait l'honneur d'aller au devant de nos désirs en décidant de nous conférer notre autonomie.

- 29 avril 1943
Pétain dans un message adressé à la Milice :
J'ai placé la Milice française sous le commandement direct du chef du gouvernement. Je désire que vous aidiez à son développement car elle doit constituer la force indispensable pour mener la lutte contre toutes les puissances occultes. […] et être investie de toutes les missions d'avant-garde, notamment celles relatives au maintien de l'ordre, à la garde des ponts sensibles du territoire, à la lutte contre le communisme
[...] Miliciens et légionnaires, aidez-moi à montrer le vrai visage de la France !
(cité par Marc Ferro, Pétain)
"Le vrai visage de la France" ! Effectivement ! Bien vu Pétain !

Alors que la LFC et le SOL étaient les enfants chéris du Maréchal, notons que ce dernier confie le commandement direct de la Milice au chef du gouvernement [Laval] et nomme Darnand au poste de Secrétaire général au Maintien de l'ordre. Les "mauvaises langues" prétendent que c'est sur les conseils de son entourage que Pétain, par une habile politique d'esquive, délègue à Laval la responsabilité prévisible des crimes de la Milice.

Il n'empêche que Pétain continuera à encourager et féliciter les membres de la Milice qu'il a portée sur les fonts baptismaux.
Ainsi le 15 juin 1943, à Lyon, Pétain déclare :
Je suis heureux de savoir que, grâce à la Milice, j'ai des troupes fidèles un peu partout en France.
A Dijon, Pétain s'emploie à remonter le moral de la Milice :
Il ne faut pas vous décourager, il faut continuer votre oeuvre de redressement malgré tous les obstacles.
Tout de même, le 6 août 1944, épouvantés par l'accumulation des plaintes et .... le bruit des chenilles de chars alliés remontant vers Paris, Pétain se décide à condamner non pas la Milice mais les exactions de la Milice.
Quelques extraits ici : Une réaction tardive et opportune ainsi que la réplique de Darnand.

Notons encore que la lettre n'est pas adressée à Darnand mais à Laval chargé ainsi de tous les crimes de Vichy .... une habile politique d'esquive, vous dis-je ! (sic)

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.09 s  3 requêtes