Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Vichy dans la Solution finale - Laurent Joly
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


Waffen SS - Allemagne nazie
-

Section de protection de l'armée. Unités combattantes de la SS (Voir SS).


LVF - Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme. - Vichy
-

Créée en 1941, la LVF recrute des soldats français qui, sous l'uniforme nazi, combattent essentiellement sur le front de l'Est aux côtés des Allemands.
Dissoute en 1944, les membres de la LVF, seront intégrés dans une division SS connue sour le nom "La Division Charlemagne".


SS - Schutzstaffel - Allemagne nazie
-

"Echelon de protection" ou "Section de protection".
Créée en 1923, la SS est d'abord la garde prétorienne de Hitler. Sous l'impulsion de Heinrich Himmler qui en prend la tête le 6 juin 1929, elle devient la police du Reich. A partir de 1937, la SS est chargée de la gestion du système concentrationnaire.
Himmler portera le titre de "Reichsfürher-SS".

A partir de 1935, la SS se subdivise en différentes branches notamment:
- SS Verfügungstruppe (troupes mises à disposition), organisées militairement et qui deviennent, au début de la guerre, les Waffen SS.
- SS Totenkopf (tête de mort) chargées de la garde des camps de concentration.

Dans ce texte :

Même moi, ils m'ont coupé le sifflet de Auteur anonymé le mardi 15 décembre 2009 à 22h31

Inscrit le samedi 03 novembre 2007 à 20h10 (putain, j'avais rien d'autre à faire !). 443 contributions envoyées. 1 livre proposé (je sais pitoyable). Mais quand même, merde ! Deux ans de bons et loyaux services et traité comme le premier Boisbouvier !

J'comprends pas. J'comprends d'autant moins que j'ai fait bien pire que défendre M. Boisbouvier. Je peux même dire que j'ai tout fait. J'ai dit que Dresde était un massacre inutile, que Delpla disait que des conneries (ça c'est très mal vu, d'historien y zon n'ont qu'un).

J'ai parlé des viols de Freudenstadt (pas pour dire que c'était quelques cas isolés comme ils disent). J'ai critiqué Daniel Laurent, Histomag 44, Le Monde en guerre, en des termes particulièrement odieux. J'ai parlé de la collaboration des minorités ethniques (sur ce coup-là, j'avais quand même Léon Bel avec moi). J'ai défendu la LVF (là, j'étais seul).

Mais j'ai fait encore bien pire, tenez-vous bien. J'ai parlé d'exagération à propos des crimes de guerre des Waffen-SS. Oui, Monsieur, je l'ai fait. Demandez à Bernard, il vous ressortira le passage. Il est comme ça Bernard. Il note tout. Il archive, il range, il classe. Il conserve. Au cas où...

Et la dernière performance en date : j'ai ironisé sur le protocole Hossbach. Oui, Monsieur ! Croyez-moi, ça les a secoués. Le protocole Hossbach, c'est Nuremberg, autant dire qu'il faut pas déconner. Nuremberg, c'est pas vos histoire de Vichy. Nuremberg, ça déconne pas. Si on vous dit qu'Hitler avait trois couilles parce c'est dans les minutes, faut pas songer à contester.

Bref, j'ai tout fait ou presque. Je m'en suis toujours tiré. Bon, j'ai été dénoncé à la Kommandantur par deux ou trois individus et j'ai été menacé par le chef d'une bande particulièrement dangereuse qui a des ramifications jusqu'en Amérique du Nord et dont certains des membres se promènent en tenue para-militaire. Rien de grave.

Mais là, la censure comme ça, brutale, totalitaire, quasi-fasciste, juste pour un petit soutien à Boisbouvier...

J'sais pas, M. Boisbouvier, ce que vous leur avez fait mais j'les ai jamais vus comme ça.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes