Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Vichy dans la Solution finale - Laurent Joly
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Darlan (François) - France
-

(1881-1942) Commandant d'une batterie de canonniers marins pendant le Première Guerre mondiale, François Darlan est nommé en 1926, directeur du cabinet de Georges Leygues, ministre de la Marine. Il s'y consacra déjà à la rénovation de la flotte. En 1934, il reçoit le commandement de l'escadre de l'Atlantique; en 1936, chef d'état-major général de la Marine; en 1938, amiral de la flotte.
En juin 1940, il entre dans le gouvernement de Pétain comme Ministre de la Marine. En décembre 40, à la suite du renvoi de Laval, il est nommé vice-président du Conseil et est considéré comme le dauphin du Maréchal Pétain.
Présent à Alger, en novembre 42, lors du débarquement américain en AFN, Darlan se rallie à la cause alliée après s'y être opposé quelques jours. Il sera assassiné le 24 décembre suivant par le jeune Bonnier de la Chapelle.

Dans ce texte :

roman et contradiction de françois delpla le mercredi 09 décembre 2009 à 13h09

L'échec des protocoles de Paris, signés par Darlan avec l'aval de Pétain, est dû au fait que Hitler voulait leur signature mais n'avait que faire de leur application. Elle aurait eu pour effet, par exemple, d'amener les Américains à Dakar et de précipiter leur entrée en guerre, 6 mois avant Pearl Harbor ! Plus fin que cela, le nazi.

Cela dit je t'accorde une chose : tu n'es pas le seul à prétendre que ce qui a fait capoter finalement cette négociation, c'est une non-ratification vichyssoise.
Mais tu es bien le seul à prétendre qu'elle ait été le fait de Pétain. Tous les autres, y compris les plus ardents pétainistes, mettent ici en lieu et place le nom de Weygand.

Tu y vas donc très fort !

D'autre part tu te contredis, puisque tu montres Pétain, sur bien d'autres dossiers, comme un démuni qui ne pouvait refuser ce à quoi les Allemands tenaient.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes