Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A livre ouvert ... - les contributeurs de Livres de Guerre
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


LVF - Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme. - Vichy
-

Créée en 1941, la LVF recrute des soldats français qui, sous l'uniforme nazi, combattent essentiellement sur le front de l'Est aux côtés des Allemands.
Dissoute en 1944, les membres de la LVF, seront intégrés dans une division SS connue sour le nom "La Division Charlemagne".

Dans ce texte :

En paix de Auteur anonymé le vendredi 14 décembre 2007 à 21h02

A G.P., réduire la LVF à une bande de "tordus" est caricatural. Il y avait dans le lot des hommes qui s'étaient battus avec courage en 40 et même en 14-18 contre les Allemands et qui avaient estimé que le combat contre le communisme était prioritaire. Il y avait aussi des "tordus", des fanatiques et des sectaires (il y en a partout, pas besoin de chercher très loin) qui se livrèrent à un certain nombre de crimes que personne, en tout cas pas moi, ne conteste.
Aux autres, la LVF s'est trouvée embarquée dans une lutte contre les partisans qui s'est faite selon les méthodes employées depuis toujours dans ce type de conflit. Massacres de civils, villages brûlés... Les soldats de la LVF ont fait ce qu'avaient fait avant eux les soldats de la République en Vendée, les Britanniques en Irlande, certaines armées engagées dans des guerres coloniales...
Cela ne les excuse en rien. On pourrait en montrer bien d'autres des photos d'enfants assassinés et en mettre en ligne bien d'autres des récits d'horreur. Parler des crimes de l'armée allemande ne me pose aucun problème. Et des autres non plus. Je n'ai aucun problème à parler d'Oradour ou de Lidice, ni de Katyn ou de Dresde. Ni d'Auschwitz (que je ne mets d'ailleurs pas sur le même plan). Mais je trouve le procédé qui consiste s'envoyer des cadavres au visage assez abject.
Enfin, c'est étonnant comme le débat a dévié sur les crimes de l'armée allemande. Mon propos n'a jamais été de justifier les choix des gens de la division Charlemagne mais de m'étonner de la violence des réactions que cette affaire de Bad Reichenhall suscite 60 ans après. Je suis assez sidéré que des gens qui, à priori, n'ont pas vécu cette période soient tellement remontés qu'ils en arrivent à injurier douze jeunes hommes morts depuis 60 ans. Qu'on ne respecte pas les prisonniers, cela me dérange. Qu'on ne respecte même pas leurs dépouilles, voilà qui me mets franchement mal à l'aise. Ne serait-il pas temps qu'on puisse dire : Qu'ils reposent en paix.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes