Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A livre ouvert ... - les contributeurs de Livres de Guerre
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Vercors - Ecrivain
-

Pseudonyme de Jean Bruller (voir sous Bruller).


2e DB - Deuxième Division Blindée - France
-

Division mythique et pourtant bien réelle commandée par le général Leclerc. Symbole politique du renouveau et de la réunification de l'armée française. Elle n'est qu'une des 8 divisions françaises qui débarqueront en août 1944 et participèrent à la libération de la France avec les Alliés, mais elle les a un peu éclipsées. Elle est principalement connue pour la libération de Paris et Strasbourg qui furent pourtant ses combats les plus faciles.

La 2e DB fut divisée en 4 groupements tactiques (GT) désignés par l'initiale du nom de leur commandant.


DB - Division Blindée
-

Une DB se compose organiquement de trois Régiments de Chars moyens, d'un Régiment de reconnaissance, d'un Régiment d'Infanterie porté à trois Bataillons, d'un Régiment de Tanks-Destroyers, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 automoteurs, d'un Groupe d'Artillerie antiaérienne, d'un Bataillon du Génie et de Services.
La DB se subdivise en trois Combat Command (CC).
(Source: Maréchal de Lattre).

-

2e DB est mythique - Voir Deuxième DB.

Dans ce texte :

Rien à "justifier". de arcole le vendredi 14 décembre 2007 à 16h54

Ai je dit salauds ou lâches? Non, seulement des imbéciles. Pour leur engagement persévérant dans l'erreur, et aussi pour leur bêtise face à Leclerc, qui traduit toute l'arrogance de ces "hérétiques" qui se croyaient vraiment des surhommes, et qui n'étaient que des pauvres types.

Les hommes peu suspects de sympathie envers l'Allemagne appartenaient à l'armée giraudiste, qui n'était présente ni à Koufra, ni à Bir Hakeim. (A Damas, oui!) Ils se sont refaits une tardive virginité, ça ne fait pas d'eux des experts en patriotisme. Aux Commandos d'Afrique, il est relaté que quand ces valeureux combattants qui sentaient bon le ralliement tardif mettaient la main sur un Français en uniforme allemand, ils lui sauvaient la mise en l'intégrant en douce dans leurs rangs.

Au mépris de tout ce qu'ils avaient pu découvrir du nazisme et de ceux qui le servaient. Parce qu'enfin, Leclerc, avait connaissance du Vercors, des Glières, d'Oradour, de Dachau et de Buchenwald.


Ce n'est pas parce que la patine des ans a recouvert d'anciennes saloperies que les salauds ne sont plus des salauds. Ni les imbéciles des imbéciles.


Se dire "bon Français" et Européen, et aller se faire fantassin, au service des vainqueurs, des occupants! Quelle aberration de la pensée.
Ajoutons que les Allemands eux mêmes ne tenaient pas en grande estime ces supplétifs, à qui ils n'ont JAMAIS accordé l'accès aux "armes nobles". Juste un casque et un fusil, et trott, franzose.
Il n'y a pas eu de 2e DB française dans les Panzer!
Encore moins de groupes de chasse ou de bombardement. Rien que de la piétaille de la chair à canon.

Même Staline a donné des avions à "ses" volontaires français.

Mais c'est dur, pour les survivants, de s'avouer qu'ils ont été cocus.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes