Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

De Gaulle et Churchill - François Kersaudy
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


AEF - Afrique Equatoriale Française
-

Territoire de l'Empire français.

-

La France Libre prit le contrôle total de l'AEF dès 1940 et dû, pour ce faire, affronter au Gabon les forces de la dictature de Pétain.


AEF - Archives du ministère des Affaires Etrangères - France

AOF - Afrique Occidentale Française
-

Territoire de l'Empire français.


PS - Poste de secours - France
-

Poste de secours à ne pas confondre avec un parti politique.

Dans ce texte :

Il était (une fois) de Laurent Laloup le vendredi 10 août 2007 à 20h08

Bonsoir Francis,

"PS. A quelle page François Kersaudy, "De Gaulle et Churchill" parle-t-il des "velléités" belges de supplanter les Français Libres en AOF"

Kersaudy - par les soupçons de De Gaulle - n'évoque qu'une éventuelle opération britannique et américaine, sans mentionner les Belges. (p 207 de l'édition perrin, chapitre "perfide Albion" - Episode également relaté par Roussel (mais je n'en retrouve pas la page))

Vital FERRY est plus précis sur la pression britannique vers l'AOF (et les dates concordent avec le courroux gaullien) :

" Les Britanniques sont inquiets de la menace des troupes d'AOF contre Lagos, au Nigeria. Il faut donc protéger à tout prix la ligne de ravitaillement Takoradi-Le Caire passant par Lagos et Fort-Lamy, d'autant que, depuis l'AOF, des avions viennent surveiller régulièrement le Nigeria. Une conférence, tenu à Accra les 5 et 6 août 1941, réunit, sous la présidence du lieutenant général Giffard, le général belge Ermens, le major Coucke et le capitaine -commandant Janssens. Les Britanniques exposent leur intention d'attaquer éventuellement la Côte-d'Ivoire et le Dahomey. Du côté allié il est possible de rassembler environ 25 000 hommes pour contrer une force vichyste équivalente munie de blindés et d'une aviation nombreuse. Les FFL peuvent fournir 2 000 hommes (Commandant Barboteu) depuis l'AEF, les Belges offrent une brigade mixte forte de 9 000 combattants et les Anglais ne peuvent aligner immédiatement que quelques brigades à trois bataillons. Le corps belge prend le nom de Corps Expéditionnaire en Nigérie (CEN) et commence son transport sur 2 000 km pour rejoindre le Bas-Congo. Des renforts sont obtenus pour atteindre l'effectif promis de 13 000 hommes, dont le déplacement prévu par voie maritime est envisagé entre juillet et octobre 1942. Le port de Lagos, Apapa, (d'où la plaisanterie... la gosse à papa) est une cible pour les sous-marins allemands qui ravagent le trafic en golfe de Guinée. Le 20 juillet 1942, le premier bataillon belge débarque à Lagos et l'ensemble du corps expéditionnaire est en place à la fin d'octobre 1942, mais l'évolution de la situation conduit le gouvernement anglais à proposer le transfert du corps expéditionnaire belge au Moyen-Orient. Il arrivera a Suez le 17 avril 1943 et retrouvera, parmi les unités aériennes de soutien, des équipages belges volant sous les couleurs sud-africaines.
"



Cordialement
Laurent

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes