Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Les panzers passent la Meuse - Paul Berben et Bernard Iselin
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


PC - Poste de Commandement
-

ndlr : il arrive que le lecteur distrait confonde PC et PC. Exemple: "Giraud quitte son PC" ne veut pas dire "quitte son Personal Computer", ni "quitte son Parti Communiste" mais tout bêtement "quitte son Poste de Commandement".


PC - Parti Communiste

Dans ce texte :

Mon anecdote ! de Francis Deleu le jeudi 26 septembre 2002 à 20h33

Bonsoir,

A chaque fois qu'il est question de la percée de Sedan, je ne résiste pas à raconter ma petite anecdote maintes fois répétées. Elle illustre bien le fossé qui sépare deux Etats-Majors. Euh! le fossé? En l'occurrence la Meuse!

Le 12 mai 1940 ! La Meuse roule paisiblement ses flots entre ses rives verdoyantes. Ce jour là, à Wadelincourt, peu après 18 heures, le crépuscule jette déjà son ombre sur le fleuve, une légère brume flotte sur les eaux du fleuve. Des éclaireurs de l’armée française détectent des embarcations pneumatiques qui glissent silencieusement d’une rive à l’autre. Ce sont des Allemands ! Une estafette est dépêchée, à 50 km de là, vers le château où le général Huntziger tient son PC. Huntziger est à table ! Un grand feu de bois crépite dans la cheminée. Le lustre de cristal brille de mille éclats. L’ordonnance du général tient lieu de majordome. En gants blancs, il sert un repas de prince (normal, nous sommes dans un château). L’estafette annonce au général : "Quarante Allemands ont franchi la Meuse". "Bien mon ami, répond le général, demain ça nous fera 40 prisonniers".
Demain ! Le lendemain, la brèche est énorme et déjà les blindés de Guderian fonce sur Sedan.
J’oubliais d'ajouter : à bord des embarcations pneumatiques avait pris place Guderian lui-même.

Prosper nous dira si mon anecdote, à peine romancée, correspond à la réalité.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes