Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Le cinéma français sous l'Occupation - Jean-Pierre BERTIN-MAGHIT
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Autour - Allemagne nazie
-

Lors de l'offensive des Ardennes en décembre 1944, deux missions de commandos furent planifiées et reçurent les noms de code "opération Autour" (Stösser) et "opération Griffon" (Greif).
L'opération Autour, confiée au lieutenant-colonel von der Heydte, était destinée à faire sauter des parachutistes sur les Hautes-Fagnes avec l'objectif de prendre le contrôle des ponts et carrefours sur les routes des Ardennes.


Collaboration - Vichy
-

Mémento des principaux mouvements politiques collaborationnistes sous Vichy.

- PPF : Parti Populaire Français (Jacques Doriot) - organe de presse: "Le Cri du Peuple de Paris"

- MSR : Mouvement Social Révolutionnaire (Eugène Deloncle)

- CSAR : Comité Secret d'Action Révolutionnaire - appelé par dérision "La Cagoule". - organe de presse: "La Vie nationale".

- RNP : Rassemblement National Populaire (Marcel Déat) - organe de presse: "L'Oeuvre".

- La Parti franciste (Marcel Bucard) - organe de presse: "Le Francisme".

- PFNC : Parti Français National Collectiviste (Pierre Clementi) - organe de presse: "Le Pays Libre".

- La Ligue française (Pierre Constantini) - organe de presse: "L'Appel".

- Le Front franc (Jean Boissel) - organe de presse: "Le Réveil du Peuple".

- Le Feu (Maurice Delaunnay) - organe de presse: "La Tempête".

- Le Groupe Collaboration (Alphonse de Châteaubriant) - organe de presse: "La Gerbe".


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


Gaulliste - France libre
-

Appellation péjorative des Français Libres
Jamais les Français Libres ne se dénommaient ainsi en parlant d'eux. Cette expression est une "invention de la propagande Allemande" écrit le général de Gaulle "qui tend à nous confondre avec ces anciens partis politiques qui portaient le nom de leurs chefs, "doriotistes ou "paul-fauristes" d'avant guerre." (dans "La 1ère DFL" du général Yves Gras)
JGh


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


2e DB - Deuxième Division Blindée - France
-

Division mythique et pourtant bien réelle commandée par le général Leclerc. Symbole politique du renouveau et de la réunification de l'armée française. Elle n'est qu'une des 8 divisions françaises qui débarqueront en août 1944 et participèrent à la libération de la France avec les Alliés, mais elle les a un peu éclipsées. Elle est principalement connue pour la libération de Paris et Strasbourg qui furent pourtant ses combats les plus faciles.

La 2e DB fut divisée en 4 groupements tactiques (GT) désignés par l'initiale du nom de leur commandant.


BBC - British Broadcasting Corporation - Grande-Bretagne
-

Radio Londres


DB - Division Blindée
-

Une DB se compose organiquement de trois Régiments de Chars moyens, d'un Régiment de reconnaissance, d'un Régiment d'Infanterie porté à trois Bataillons, d'un Régiment de Tanks-Destroyers, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 automoteurs, d'un Groupe d'Artillerie antiaérienne, d'un Bataillon du Génie et de Services.
La DB se subdivise en trois Combat Command (CC).
(Source: Maréchal de Lattre).

-

2e DB est mythique - Voir Deuxième DB.

Dans ce texte :

jean Gabin - Jean Marais de Leon le jeudi 09 mars 2006 à 09h31

Extrait du site HISTORIA pour Jean GABIN (mais peut-être se trompent-ils, je ne sais pas...)


***Au début de l'année 1941, il quitte la France occupée pour les Etats-Unis. Mais fuyant l'atmosphère factice, selon lui, de Hollywood, il séjourne à New York. C'est là qu'il rencontre Marlène Dietrich avec laquelle il aura une liaison passionnée. Fin 1942, il prend contact avec l'antenne de propagande gaulliste à New York et il reçoit l'ordre à la mi-avril d'embarquer à Norfolk, en Virginie. Il est nommé officier d'armes à bord de l'escorteur Elorn, chargé de convoyer des pétroliers à travers l'Atlantique jusqu'à Alger. « Je ne me sentais pas du tout l'âme d'un héros, si j'avais dû rester aux Etats-Unis le restant de ma vie, je crois que j'aurais crevé d'ennui, alors crever pour crever, j'avais choisi. » Au sud des Açores, des sous-marins allemands attaquent. La défense du convoi est efficace et l'ennemi disparaît. Après le détroit de Gibraltar, une escadrille de la Luftwaffe bombarde les navires par vagues successives. Gabin commande une des batteries antiaériennes. « J'avais le "kibour" qui gigotait tout seul sur ma tête tellement je claquais des dents », raconte-t-il. Lorsqu'il débarque à Alger au printemps de 1943, la ville où il avait tourné Pépé le Moko a bien changé, elle grouille de politiciens français. Le ministre de la Marine de De Gaulle, Louis Jacquinot, lui propose de l'affecter au centre artistique de propagande de la France libre que Jean Nohain est en train de monter à Alger. « Si on ne peut pas me donner une vraie affectation, réplique Gabin, je repars sur l' Elorn. » « Ne me dites pas qu'à votre âge vous avez encore envie de jouer les héros ? » s'étonne le ministre. « Je veux pas non plus jouer les guignols à l'arrière », répond l'acteur, qui est affecté comme instructeur au centre Sirocco, l'école des fusiliers marins.

Il doit attendre l'automne 1944 pour rejoindre en Lorraine la 2e DB où il est incorporé au 2e peloton du 2e escadron que commande l'enseigne de vaisseau Dan Gélinet. Chef du tank Souffleur II, il participe aux combats autour de Colmar puis fonce sur Berchtesgaden. Le 5 mai, les officiers, accompagnant le général Leclerc, montent au Berghof, le repère de Hitler. Sur la demande de Gélinet, Gabin est avec eux. Quelques jours plus tard, pour la venue du général de Gaulle, toute la division Leclerc est rassemblée. A la tête de son tank, anonyme, Gabin entend soudain appeler « Jean ! Jean ! » Il découvre, courant au milieu des chars, la silhouette fragile de Marlène Dietrich...
***

Mais ailleurs, on lit ceci... un peu différent:

*** Jean Gabin - Le patriote

Le 25 août 44, Jean Gabin crapahute quelque part en Bretagne, au sein du régiment blindé des fusiliers marins… En route vers l’Est. Il s’est engagé en février 43 dans les Forces françaises libres. D’abord instructeur à Alger, le belle gueule a voulu combattre. Il se distingue à Royan et Colmar. Le 14juillet 45, il pouvait retarder sa démobilisation et défiler sur les Champs-Elysées avec sa division. Il préfère redevenir un civil et assister à la parade depuis sa chambre d’hôtel.
***
source:

et pour Jean MARAIS,
Lire:
***Jean Marais (1913-1998) Il était la bête noire de la Presse de la collaboration, à tel point que la BBC diffusera le message suivant : Courage Jean Marais, nous arrivons ! En septembre 44, Marais s'engage dans la 2ème DB de Leclerc. Il participe à la Campagne d'Alsace et sera décoré de la Croix de Guerre.***
source:

et aussi:

***Jean Cocteau assiste à la prise de l’Hôtel de Ville le 24 août (44). Le 26, il observe depuis une fenêtre du Crillon le défilé emmené par de Gaulle, lorsque qu’une fusillade éclate. Il prétend avoir eu la cigarette «coupée en deux». Son compagnon, Jean Marais, s’engage le 7 septembre dans la 2e DB de Leclerc.***
source:

et aussi, pour Jean MARAIS:
***Arrive la guerre et ses mythologies parfois fragiles. On se souvient de Marais cassant la gueule au collabo Alain Laubreaux, critique théâtral de Je suis partout, qui attaquait violemment Cocteau. On oublie qu’il fallut l’intervention de l’auteur de Thomas l’Imposteur auprès de son ami le sculpteur Arno Brecker, chantre du régime hitlérien, pour éviter le pire à Marais. Marais raconta aussi que la Résistance ne voulut pas de lui, à cause de son goût pour les garçons, et parce qu’il ne savait pas tenir sa langue. Il n’empêche que ce ne sera que dans les derniers jours de la guerre que le comédien rejoindra précipitamment la 2e DB, révulsé par l’épuration et inquiet pour son propre sort.***
source:

Cordialement, Frédérique

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.1 s  3 requêtes