Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Annuaire de la 1e DFL - Collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


R - Résistance (France)
-

Dans le cadre de l'organisation de la Résistance, la lettre R suivie de 1 à 6 indiquait une région de la zone Sud (zone non occupée jusqu'en 1942).
R1 : Région Rhône-Alpes (centre Lyon).
R2 : Région Provence-Côte d'Azur (centre Marseille).
R3 : Région Languedoc-Roussillon (centre Montpellier).
R4 : Région du Sud-Ouest (centre Toulouse).
R5 : Région de Limoges (centre Brives puis Limoges).
R6 : Région de l'Auvergne (centre Clermont-Ferrand).

En zone Nord occupée, les régions étaient définies par les simples lettres : P - A - B - C - D - M
(voir "zone")


1e DFL - Première Division Française Libre - France libre
-

La Division de la France Libre. Commença à exister avant d'exister, pour la tentative de débarquement à Dakar. Combattit en Erythrée sous le nom de Brigade d'Orient. Trouva enfin son nom en mai 41, mais pour combattre d'autres Français obéissant fidèlement à Vichy qui obéissait aux Allemands. Fut aussitôt dissoute pour renaître sous forme de deux brigades dont l'une s'illustra à Bir Hakeim. Retrouva son nom en Tunisie pour en être bientôt chassée par ceux qui avaient encore du mal à choisir entre Vichy et de Gaulle. Fut rebaptisée par les mêmes 1e DMI, mais toujours 1e DFL pour ceux qui continuèrent avec elle une route meurtrière qui passa par l'Italie, les côtes de Provence, la Vallée du Rhône, les Vosges, l'Alsace et les Alpes. Cessa d'exister aussitôt sa tâche accomplie mais est toujours vivante pour ceux qui l'ont fait vivre et pour ceux qui l'apprécie.


DFL - Division Française Libre - France
-

Elles sont deux. C'est probablement la première que vous cherchez. Vous la trouverez sous "Première ..." ou "1e DFL"
Si c'est la deuxième, elle vous attend également.

Dans ce texte :

LA 1ere DFL de roland BUSSON le mardi 08 juin 2004 à 08h34

j'étais à oujda(maroc) et j'ai embarqué avec le premier convoi de matériel américain,nous sommes allés jusqu'à ZOUARA ET ZABRATA,pas logntemps aprés j'ai rejoint NABEUL et c'est là que j'ai pù être incorporé,pour en finir avec la tunisie nous avons par la suite était rejoint par des français évadés de France qui étaient passés par l'espagne où ils avaient été internés,les espagnols les libéraient en échange d'un sac de farine. à Nabeul il y avait le camps de discipline avec une immense croix de Lorraine en pierre sur une colline.l'on racontait que la discipline pour les soldats qui avaient faits des conneries étaient assez sévère. Les tunisiens cachaient aussi quelques allemands qui ont étés retrouvés par la suite.Nos tantes étaient sous les oliviers.Pour l'Italie nous avions débarqués à Naples,et nous avions cantonnés dans des petits villages alentours comme AVERSA ou ALBANOVA.Ensuite SIENNE,ROME et nous sommes descendus dans le sud ou nous avons traversés la Calabre pour atterrir prés de TARENTE.Ici je me souviens plus si c'est de cette ville ou si nous sommes retournés à NAPLES pour embarquer sur des liberty chips à destination de la FRANCE; nous ne connaissions pas notre destination à ce moment là.Ce dont je me rappelle pendant notre traversée c'est que nous étions en avance sur la date de notre débarquement et ce n'est qu'à la dernière heure de notre arrivée alors que l'on voyait la côte que l'on nous a dit que c'était la FRANCE.A ce moment là on nous a distribués des rations supplémentaires et tout le pain de mie qui restait à bord(c'était un équipage anglais vive la cuisine anglaise)en nous recommandant de le donner à tous les civils que l'on pourraient rencontrer.Malheureusement le débarquement ne s'est pas bien passé;les bateaux ont stoppés pas trés loin de la côte et le génie américain(nous l'avons sù aprés a tendu des cordes jusqu'à la plage et nous sommes passés par dessus bord avec des filets,mais arrivé dans l'eau alors que nous croyions avoir pieds,nous avons étés au fond; adieu les pains de mie heureusement il y avait les boites de rations.suite au prochain numéro si cela vous interresse. R.BUSSON

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes