Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

François Darlan - Henri Michel
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Combat - Résistance (France)
-

L'un des premiers mouvements de résistance en Zone Sud. Fondé par Henri Frenay. Le mouvement "Combat" est issu de la fusion du MLM (Mouvement de Libération Nationale)d'Henry Frenay et Bertie Albrecht avec le Mouvement des Démocrates Chrétiens "Libertés".


Darlan (François) - France
-

(1881-1942) Commandant d'une batterie de canonniers marins pendant le Première Guerre mondiale, François Darlan est nommé en 1926, directeur du cabinet de Georges Leygues, ministre de la Marine. Il s'y consacra déjà à la rénovation de la flotte. En 1934, il reçoit le commandement de l'escadre de l'Atlantique; en 1936, chef d'état-major général de la Marine; en 1938, amiral de la flotte.
En juin 1940, il entre dans le gouvernement de Pétain comme Ministre de la Marine. En décembre 40, à la suite du renvoi de Laval, il est nommé vice-président du Conseil et est considéré comme le dauphin du Maréchal Pétain.
Présent à Alger, en novembre 42, lors du débarquement américain en AFN, Darlan se rallie à la cause alliée après s'y être opposé quelques jours. Il sera assassiné le 24 décembre suivant par le jeune Bonnier de la Chapelle.


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.


Frenay (Henri) - Résistance (France)
-

Fondateur de "Combat" premier mouvement de Résistance en Zone Sud.
Compagnon de la Libération - Biographie


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


Résistance
-

Henri Michel dans un de ses livres, - Les idées politiques et sociales de la Résistance, PUF, 1954, p.3 - fait une description très vivante, parlant de la Résistance française.

"Le mot Résistance est apparu pour la première fois dans le discours que le général de Gaulle a prononcé à la radio britannique, le 22 juin 1940; il sera repris ensuite par un des premiers journaux clandestins de la France occupée, puis servira de nom à plusieurs mouvements. Il finit par designer tous ceux qui refusaient d'accepter l'armistice et de croire la défaite définitive, et qui luttaient, chacun dans sa sphère et selon ses moyens, pour être délivrés de l'occupation allemande."
(publié par Laurent Boussaton)


Sir (Basil Lidell Hart) - Grande-Bretagne
-

Comme pour le Général Patton, je m'étonne de ne pas trouver mot sur ce grand écrivain, spécialiste des guerres mondiales.

Note : Le glossaire est en chantier permanent ! N'hésitez pas à participer et à déposer vos définitions ou courtes biographies.

FD


PS - Poste de secours - France
-

Poste de secours à ne pas confondre avec un parti politique.


SOE - Special Operations Executive - Grande-Bretagne
-

Service secret britannique chargé de l'action en Europe. Les "Réseaux Buckmaster" sont la branche française du SOE.

Dans ce texte :

Henri Frenay, pressenti pour Alger le 8 novembre 1942... ? de René CLAUDE le mardi 30 mars 2004 à 09h56

Bonjour,

A. de Chantérac, après avoir déroulé la journée du 8 novembre du chef de la France libre à Londres et décrit la fureur de de Gaulle, fureur apaisée par un déjeuner avec Churchill et Eden, écrit :
"A 18 heures, il reçut Frenay, chef du mouvement de résistance Combat en métropole, qui se trouvait à Londres et qui se proposait d'aller à Alger "pour jeter un pont entre Giraud et la France combattante." En fait, c'est sir Charles Hambro, qui dirigeait le SOE, qui y pensa le premier. De Gaulle réfléchit et dit à Frenay : "Vous partirez, accompagné de Billote et de Palewski." Au dernier moment, il renoncera à Frenay pour des raisons qu'explique clairement Henri-Christian Giraud.
Par contre, dès le 10 novembre, il demande officiellement son appui au Premier ministre pour envoyer une mission en Afrique du Nord conduite par René Pleven, son compagnon depuis 1940 et qui lui est fanatiquement dévoué.
Mais, dès le 14 novembre, le Comité national français renonça à l'envoi d'une mission à Alger quand il apprit la prise du pouvoir par Darlan.(...) Si de Gaulle considérait la nomination de Giraud comme une erreur, il ne pouvait trouver de mots assez forts pour exprimer son total écœurement de voir Eisenhower entrer en rapport avec Darlan."

L'idée d'envoyer Henri Frenay à Alger, avant l'ultime retournement de Darlan et son accord avec Clarck, était habile : Frenay, qui était en train de rompre ses derniers liens idéologiques (et affectifs) avec Pétain, avait conservé d'excellents contacts dans l'armée française. Il n'était alors pas (encore) trop "marqué" par le gaullisme; son choix comme représentant officieux auprès de Giraud était judicieux.
Mais une fois l'expédient Darlan en place, la mission perdait son sens. (Le choix initial de Frenay infirme le discours de ceux qui tentent d'opposer systématiquement Frenay à de Gaulle.)

On voit que très vite la France combattante chercha à prendre pied à Alger. C'est par les frères d'Astier que ce sera chose faite.

Bien cordialement.

RC

PS : Je vais voir si Robert Belot aborde cette mission avortée dans sa biographie extrêmement précise du patron de Combat.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes