Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

François Darlan - Henri Michel
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Division d'Infanterie - DI
-

Se compose organiquement de trois Régiments d'Infanterie, d'un Régiment de Reconnaissance blindé, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 et un groupe de 155, d'un Bataillon du Génie, d'un groupe d'Artillerie antiaérienne et de Services. En outre, elle possède normalement, en soutien, un Régiment de Tanks-Destroyers (TD).
La DI se subdivise en trois Regimental Combat Team (RCT).
(Source: Maréchal de Lattre).

Dans ce texte :

Cordier, abbé-lieutenant et conspirateur de Francis Deleu le dimanche 28 mars 2004 à 20h38

Bonsoir,

Je n'ai pas trouvé la moindre allusion sur cet attentat dont l'abbé Cordier aurait été l'instigateur!

En guise de consolation, le portrait de l'abbé par Kammerer:

L'abbé Cordier, très bon prêtre et inspirant la sympathie, était curé de Saint-Gobain jusqu'à la guerre. Jeune et d'un tempérament exalté, son ardent patriotisme devait l'amener à s'associer à toutes les conjurations qui pouvaient tendre à la Libération.
Lieutenant d'artillerie, il avait été blessé en mai 1940. Après l'armistice, revenu à Saint-Gobain, il s'était compromis en favorisant des évasions au point qu'il dut, pour fuir les Allemands, prendre refuge dans les Pyrénées où il fut aumônier des chantiers de jeunesse. Ayant réussi à reprendre du service comme lieutenant, il avait pu passer en Afrique où l'autorité militaire l'avait affecté à l'état-major de la division d'infanterie d'Oran. C'est au 2e bureau qu'il avait fait la connaissance de Henri d'Astier et s'était attaché à lui pour l'aider dans ses manoeuvres. Il le suivit à Alger et participa aux opérations du 8 novembre
(1) en neutralisant les réseaux téléphoniques.
Après la Libération il a repris sa cure
(2) à Saint-Gobain.


(1) le débarquement américain du 8 novembre 42.
(2) Pour les mécréants, la cure signifie la résidence paroissiale du curé et non une activité thermale.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes