Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Une vie bouleversée

suivi des "Lettres de Westerbork"

Etty Hillesum

Les huit cahiers couverts d'une petite écriture serrée furent découvert en 1980. Ces cahiers restituaient l'histoire d'une jeune femme juive. Ils constituaient son journal des années 1941 et 1942, années de guerre, mais aussi un extraordinaire témoignage de foi en l'être humain. L'un des préfaciers d'une des nombreuses rééditions de son journal écrivait... qu'alors que se parachevait l'inéluctable scénario de l'extermination des Juifs, Etty, juive également, écrivait un bouleversant "contre-scénario".
Une petite phrase d'Etty Hillesum du 3 juillet 1942 : *** Bon, on veut notre extermination complète : cette certitude nouvelle, je l'accepte. Je le sais maintenant. Je n'imposerai pas aux autres mes angoisses et je me garderai de toute rancoeur s'ils ne comprennent pas ce qui nous arrive à nous, les Juifs. Mais une certitude acquise ne doit pas être rongée ou affaiblie par une autre. Je travaille et je vis avec la même conviction et je trouve la vie pleine de sens- malgré tout. ***

Les cahiers publiés sous le titre "Het verstoorde leven" (Une vie bouleversée) furent complétés, dans l'édition française, par "Lettres de Westerbork". Ce recueil de lettres adressées à ses ami(e)s, lorsqu'Etty Hillesum "séjournait" au sinistre camp de concentration de Westerbork au Pays-Bas, furent édités en néerlandais sous le titre de "Het Denkende hart van de barak" (Le coeur pensant du baraquement).

En 4e de couverture:

*** De 1941 à 1943, à Amsterdam, une jeune femme juive de vingt-sept ans tient un journal. Le résultat: un document extraordinaire, tant par la qualité littéraire que par la foi qui en émane. Une foi indéfectible en l'homme alors qu'il accomplit ses plus noirs méfaits. Car si ces années de guerre voient l'exter­mination des Juifs en Europe, elles sont pour Etty des années de développement personnel et de libération spirituelle. Celle qui note, en 1942, « Je sais déjà tout. Et pourtant je considère cette vie belle et riche de sens. A chaque instant.», trouve sa morale propre et la justification de son existence dans l'affirmation d'un altruisme absolu. Partie le 7 septembre 1943 du camp de transit de Westerbork, d'où elle envoie d'admirables lettres à ses amis d'Amsterdam, Etty Hillesum meurt à Auschwitz le 30 novembre de la même année. ***

Francis Deleu.

 

Editeur : Editions du Seuil (collection Point)
Date edition : 1995
ISBN ou ref : 2-02-024628-7
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : pas de région définie

Proposé par Francis Deleu le lundi 24 octobre 2005 à 22h44

Dernière contribution le mercredi 23 décembre 2009 à 17h22

lue 2652 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Une vie bouleversée et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes