Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Patrouilles du désert

W.B. KENNEDY SHAW

4e de couv :
« Des le début des hostilités en Afrique, le commandement britannique au Caire comprit que, pour gagner la guerre du Désert, il devait disposer de patrouilles motorisées, formées d’hommes entraînés et connaissant parfaitement le terrain. C’est ainsi que naquirent les L.R.D.G. (Long Range Desert Group). Engagées à des centaines de kilomètres vers le sud, à plusieurs semaines des troupes les plus proches, et loin en arrière des lignes, ces patrouilles observaient les mouvements de l’ennemi ; s’attaquaient aux garnisons italiennes isolées ; détruisirent des aérodromes allemands ; établirent la liaisons avec les Français de Leclerc qui arrivaient du Tchad. Les hommes qui les composaient ont manifesté une énergie inouïe, soit pour s’enfoncer dans les solitudes, soit pour en revenir, parfois à pied à travers des centaines de kilomètre de sables. »

Un livre passionnant qui est toujours édité en langue anglaise. Ecrit peu de temps après la fin de la guerre, par un des premiers membres du LRDG , ce livre est tout autant un livre de guerre qu’un livre d’aventure.
De plus, Leclerc, Ornano, Massu , Dio, les lysander des FAFL,etc…. prennent une place non négligeable dans ce livre (on l’on croise également les traces de Théodore Monod)

Un extrait :

« Il nous arrivait au L.R.D.G. de nous prendre pour des « durs », mais l’existence de ces Méharistes français avait de quoi nous faire réfléchir. Ils quittaient leurs postes qui était déjà peu confortables et partaient des mois entiers dans le desert munis d’un sac de couchage qu’ils étendaient à même le sol. Nous savions que dans quelques semaines nous serions de retour à la civilisation du Caire. Mais la vie du groupe nomade, c’est la vie de ses chameaux. Les chameaux doivent « transumer » et les hommes sont obligés de les suivre. Sarazac , ses opérations terminées, se rendait aussitôt au maigre pâturage des collines Afafi. De plus – ainsi en avaient décidé Pétain et Laval – ces hommes étaient considérés « hors-la-loi » dans leur propres pays. Apres bien des années de services, ils étaient perdus dans la partie la plus désolée du Sahara central. Ils n’étaient pas retournés chez eux depuis des années et ils ne pouvaient espérer y retourner avant encore quelques années. Le pire de tout peut-être, c’est qu’ils ne recevaient jamais de nouvelles de leur famille en France. Au Tibesti, le jour du courrier était sans intérêt...... »

 

Editeur : Berger-Levrault et "j'ai lu"
Date edition : 1948
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Afrique

Proposé par Laurent Laloup le samedi 25 septembre 2004 à 15h32

Dernière contribution le dimanche 23 mars 2014 à 18h52

lue 3880 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Patrouilles du désert et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0 s  2 requêtes