Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

La 1ère DFL

Les Français Libres au combat

Yves Gras

Dans la nuit du 10 au 11 juin 1942, la 1e division légère de la France Libre, que commande le général Koenig, réussit à sortir de vive force de la position de Bir Hakeim sur laquelle, depuis quinze jours, elle résistait aux assauts de Rommel. Cet exploit affirmait, après les victoires de Cub Cub et de Massaouah, le renouveau des armes françaises depuis la délaite de 1940.

L'histoire de la 1e DFL n'est pas celle d'une division comme les autres. Si l'on peut dire que la France n'a jamais cessé de combattre de 1940 à 1943, si de Gaulle a pu mener à bien son entreprise nationale, c'est parce que des volontaires venus d'Angleterre, ralliés de toutes les colonies, évadés de France, ont pu être rassemblés au Moyen-Orient pour former la 1e division française libre. Tous animés par la passion de prouver que la France ne s'identifiait pas au désastre de 1940, ils ont rompu avec les disciplines traditionnelles, et souvent tout quitté, pour aller combattre au premier rang en des jours où la victoire de la Grande-Bretagne paraissait à la plupart une chimère. Pendant plus de deux ans, la 1e DFL est la seule grande unité française engagée aux côtés des Alliés, elle est l'armée de la France au combat. En 1944, entraînée par le général Brosset, elle n'est plus qu'une des huit divisions du corps expéditionnaire français, mais elle réalise le rêve poursuivi depuis quatre ans : elle débarque en France et contribue à la Libération.

Ce livre relate l'épopée singulière de la 1e DFL en Erythrée, dans le désert de Libye, en Egypte, en Tunisie, en Italie, en France, mais aussi son existence difficile au milieu des armées britanniques, sa dramatique campagne de Syrie, ses contacts orageux avec l'armée d'Afrique. Renouvelée par l'incorporation des FFI, elle conservera sa mentalité bien à elle, l'esprit Free French , et restera jusqu'à la fin de la guerre une division pas comme les autres

***

Saint-Cyrien évadé de France par l'Espagne, Yves Gras a fait ses premières armes comme jeune lieutenant à la 1e DFL, en Italie et en France. Parachutiste des troupes de marine, professeur à l'Ecole de guerre, il a participé aux campagnes de Madagascar, d'Indochine, d'Algérie et fait de nombreux séjours outremer : Djibouti, Sénégal, Madagascar, Maroc, au Sud-Vietnam au moment de la chute de Saigon, et enfin au Zaïre où il commande, en mai 1978, l'opération aéroportée sur Kolwezi.

 

Editeur : Presses de la Citée
Date edition : 1983
ISBN ou ref : Isbn 2-258-01282-1
Support : livre
Genre : récit ou roman
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Afrique et Ouest Europe

Proposé par Jacques Ghémard le mardi 31 décembre 2002 à 16h19

Dernière contribution le lundi 20 avril 2009 à 13h33

lue 6621 fois décrypter

 

Suivre le débat sur La 1ère DFL et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes