Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Politique étrangère de la France : L'abîme, 1939-1944

Jean-Baptiste Duroselle

En avant-propos de l'ouvrage, Jean-Baptiste Duroselle écrivait :
On peut se demander pourquoi sur une période de notre histoire à laquelle ont été consacrés tant de centaines de livres, tant de milliers d'articles, j'ai voulu écrire ce volume.
(...) je crois pouvoir présenter trois justifications essentielles :
1. La perspective que j'adopte est assez largement nou­velle. Je ne traite pas des relations internationales en général, mais de la France et des Français, face au reste du monde. Au surplus, c'est de politique étrangère qu'il s'agit. Je m'efforce donc de suivre, pas à pas, dans ses motivations immédiates et lointaines, l'action de ceux qui, face à l'étranger, exercent le pouvoir. L'action n'est pas réservée aux seuls personnages très haut placés, Pétain, Laval, Darlan, de Gaulle, Giraud, mais à un ensemble de ministres, de hauts fonctionnaires, d'officiers et d'acteurs parfois occasionnels. Je ne fais ici l'histoire ni de l'opinion publique, ni de la vie des Français, ni de l'évolution économique, ni des opérations militaires en tant que telles. Et pourtant, j'aurai sans cesse à évoquer ces réalités pour cette bonne raison que l'histoire doit être globale, c'est-à­-dire que l' explication de la politique étrangère ne se limite pas aux intentions, aux plans, aux actions, aux intrigues, aux luttes des petits groupes de « décideurs ». Ceux-ci doivent tenir compte des immenses forces qui émanent de la pression de certaines associations, voire de la pulsion des masses. Et d'ailleurs, s'ils détiennent des parcelles de pouvoir, c'est bien en vertu de structures et de forces qui se manifestent dans le pays.

2. Les milieux que j'ai étudiés se composent de « groupes réels ». On trouvera donc dans les faits eux-­mêmes une certaine justification de la « théorie des petits groupes », que j'ai proposée dans mon récent ouvrage Tout Empire périra. Vision théorique des relations internatio­nales (Paris, Publications de la Sorbonne, 2e éd. 1982, 368 p.)

3. Les sources. Ayant l'honneur de présider la commis­sion pour la publication des documents diplomatiques français au Quai d'Orsay, j'ai eu accès à une masse considérable d' archives qui viennent d' être ouvertes au public (...)

Enfin, une table des matières exhaustive suggère un large aperçu du contenu du livre :

TABLES DES MATIERES

I. LES DERNIERS MOIS D'UNE GRANDE PUISSANCE : 3 septembre 1939-25 juin 1940

1. Triste septembre
L'armée française face à l'Allemagne - ­Peut-on sauver la Pologne ? - Que peut-on attendre des Britanniques ? - Que peut-on espérer des Américains ? - L'URSS est-elle ennemie ? - Peut-on récupérer l'Italie ? - Faut-il faire la paix ?
2. Les décideurs et l'indécision.
Daladier et la responsabilité centrale - ­Décision et conduite de la guerre - Déci­sion et Affaires étrangères - Décision et production - Décision et propagande.
3. Les rêves et l'inaction (septembre 1939-mars 1940)
La Turquie et le rêve de Salonique - ­L'inaccessible Belgique - Le rêve finlan­dais - Les lointains Etats-Unis.
4. L'impossible redressement (12 mars-10 mai 1940)
Le Parlement et la chute de Daladier - Paul Reynaud et son équipe - Pas de paix séparée - L'échec norvégien ou la décou­verte des dures réalités - Le gâchis norvégien - Le délire caucasien - ­L'inquiétante Italie - Une guerre écono­mique à peine esquissée.
5. La bourrasque (10 mai-10 juin 1940)
Prologue - Face au désastre (10-18 mai 1940) - Weygand face à l'impossible. Première phase : échec de la jonction (18-27 mai 1940) - Le télégramme et le "coup de poignard dans le dos" - ­Weygand face à l'impossible. Deuxième phase : la rupture du "front continu" (28 mai-10 juin).
6. L'effondrement (10-18 juin 1940)
Liquider la bataille ou liquider la guerre ? - Briare (11-12 juin 1940) - Tours (12-14 juin 1940) - Bordeaux (14-16 juin 1940).
7. Les armistices (16-25 juin 1940)
La demande d'armistice et l'attente - ­L' Appel du 18 juin - L'armistice alle­mand - L'armistice italien.
II. COLLABORER OU RESISTER ?

8. Que reste-t-il de la France ?
La toute-puissance allemande en zone occupée - Une zone faussement libre - Clermont-Ferrand - Vichy - Les troubles de conscience des proconsuls - Les émi­grés - Mers el-Kébir.
9. La dispute impériale en 1940
La menace hitlérienne (juillet 1940) - La menace gaulliste, l'Océanie et l' Afrique - ­Dakar - La menace japonaise : l'Indochine en 1940 - La menace américaine : les Antilles, 328.- Les deux politiques : Laval et Charles-Roux.
10. Le politique de collaboration jusqu'à la fin de 1941.
Montoire et la collaboration type Laval ou le "renversement des alliances" - Les rela­tions "résiduelles" entre Vichy et l'Angleterre - La collaboration style Darlan, ou le "jeu subtil" - La guerre de Syrie (8 juin-­8 juillet 1941) - La collaboration en Extrême-Orient - Les succès et la chute de Weygand.
11. La politique de résistance (1940-1941)
Les ralliements à la France libre - Les structures de la France libre - Les Affaires étrangères de la France libre : l'organisme cen­tral - Les Affaires étrangères de la France libre: l'implantation extérieure - La Résistance intérieure comme phénomène de politique étrangère - "L'affreuse fai­blesse dans laquelle nous nous débattions".
12. Les premières lueurs (janvier-octobre 1942)
Le retour de Pierre Laval - Le calvaire - Bir Hakeim - L' "état de grâce", de juillet 1942 - La grande crise - ­Les liens s'établissent avec la Résistance inté­rieure - Les complots avec l'Amérique.
III. VICTOIRE ET LEGITIMITE.

13. Alger, l'espoir et l'impasse (novembre­-décembre1942)
Le débarquement du 8 novembre 1942 - ­Fin 1942, vu de Vichy - Vu d'Alger - Vu de Londres.
14. L'ère des trois France (janvier-juin 1943)
L'impasse (janvier-février 1943) - Les concessions du général Giraud (mars-mai 1943) - Vers l'unité de la Résistance - La difficile naissance du Comité français de libéra­tion nationale - Vichy, le travail forcé et la naissance des maquis.
15. Vichy ou le protectorat
La peau de chagrin diplomatique - "L'impuissance des pouvoirs publics n'est igno­rée de personne" - L'inefficacité du "modèle" nazi - Laval, Speer et Sauckel - L'affaire Herriot et l'enlève­ment de Pétain.
16. La victoire de la France combattante (juillet 1943-août1944)
L'État gaulliste à Alger - Giraud et le réarmement - Giraud s'éloigne - ­De Gaulle, Churchill, Roosevelt, ou la suscepti­bilité, l'amitié bougonne et l'entêtement -."L'Indépendance" - "L'Empire" - "L'Epée" - La "Légitimité".
Épilogue. L'avenir est impitoyable.

Francis Deleu.

 

Editeur : Imprimerie nationale (collection "Points")
Date edition : 1986
ISBN ou ref : 2-02-012413-0
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le mercredi 05 septembre 2007 à 16h58

Dernière contribution le vendredi 04 janvier 2013 à 21h39

lue 5082 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Politique étrangère de la France : L'abîme, 1939-1944 et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes