Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

L'étrange défaite / Marc Bloch

En réponse à -1*

A est A, B est B; A n'est point B. de Francis Deleu le vendredi 12 décembre 2003 à 19h00

Bonsoir,

J'ai relu "l'examen de conscience d'un Français" avec un intérêt beaucoup plus appuyé qu'en première lecture. Le texte est dense. Il est nécessaire de s'attarder sur chaque paragraphe, de les relier à d'autres pour comprendre le cheminement de la réflexion de Marc Bloch. Sans cette démarche, toutes les interprétations sont possibles. Ce texte, écrit de juillet à septembre 1940, reste d'une brûlante actualité. Moyennant quelques rares modifications de dates et de noms, il trouverait un large écho de nos jours et soulèverait une tempête d'indignation chez les uns et un concert d'applaudissements chez les autres... et vice-versa. Vice-versa?? En effet toutes les grilles de lecture sont possibles. Marc Bloch s'en prend à la bourgeoisie et aux classes dirigeantes: applaudissements à gauche. Un peu plus loin, ce sont les syndicats qui sont en point de mire: applaudissements à droite. Plus loin encore, la presse, le corps enseignant, les intellectuels, le système politique: remous divers. Bloch ne ménage aucun groupe social mais je redoute que chacun ne verra que la poutre dans l'oeil du voisin.

Je reprends, in extenso, l'extrait que vous citez.

*** Les révolutions nous paraissent tantôt souhaitables, tantôt odieuses, selon que leurs principes sont ou non les nôtres. elles ont cependant toutes une vertu, inhérente à leur élan: elles poussent en avant les vrais jeunes. J'abhorre le nazisme. Mais, comme la Révolution française, à laquelle on rougit de le comparer, la révolution nazie a mis aux commandes, que ce soit à la tête des troupes ou à la tête de l'Etat, des hommes qui, parce qu'ils avaient un cerveau frais et n'avaient pas été formés aux routine scolaires, étaient capables de comprendre "le surprenant et le nouveau". Nous ne leur opposions guère que des messieurs chenus ou de jeunes vieillards. ***
Mais qu'est-ce donc qu'avoir "le cerveau frais"?

L'extrait, ici hors contexte, surprend. Je le vois comme une rupture avec le passé de l'entre-deux guerres. "Ce n'est pas aux hommes de mon âge qu'il appartiendra de reconstruire la patrie". - "J'appartiens à une génération qui a mauvaise conscience". - "Nous avons préféré nous confiner dans la douce quiétude de nos ateliers". L'étrange défaite est à la fois un témoignage, l'analyse des causes d'une défaite militaire et morale mais aussi un testament adressé aux "cerveaux frais" capables de tirer les leçons des années de "somnolence" qui ont suivi la Première guerre. A est A, B est B; A n'est point B.

Passionnant cet ouvrage et une superbe source de débats toujours d'actualité et donc dérangeants.
NB: je ne me risquerais pas d'aborder le chapitre sur la réforme de l'enseignement. ;-)

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 626 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1*** contribution effacée
2 Un lapsus?? de Francis Deleu 14 déc. 2003 21h00
3 Mens sana in corpore sano ? de Francis Deleu 14 déc. 2003 22h18

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur L'étrange défaite

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes