Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Eva Braun / Heike B. Görtemaker

 

Tentative ou simulacre de suicide. de Francis Deleu le lundi 25 avril 2016 à 12h13

Bonjour,

François Delpla dans son livre, Les tentatrices du diable, [1] aborde sommairement la tentative de suicide d'Eva Braun qu'Il situe dans la nuit du 1er au 2 novembre 1932.[1]
Ce n'est qu'après la guerre que des témoins venant de l'environnement immédiat de Hitler ainsi que des membres de la famille d'Eva Braun ont évoqué la tentative de suicide. La jeune femme de 20 ans à l'époque, se sentant délaissée par Hitler, chercha à s'ôter la vie au cours de l'année 1932 avec une arme appartenant à son père. Les témoignages divergent cependant sur la date et le déroulement des faits. Heike Görtemaker, la biographe d'Eva Braun, propose trois versions.

- Version Hoffmann.
Heinrich Hoffmann, le photographe officiel d'Hitler et employeur d'Eva Braun, écrit dans ses mémoires [2] qu'Eva Braun n'était pas venue au travail un matin d'été et qu'il aurait appris sa tentative de suicide à midi par son beau-frère, le médecin Wilhelm Plate. Ce dernier aurait été appelé par Eva Braun elle-même au milieu de la nuit, car elle aurait eu une crise d'angoisse causée par la blessure. Selon Görtemaker, cette version n'est guère plausible. Elle se demande pourquoi Eva Braun aurait cherché - alors qu'elle était blessée et paniquée - à joindre au téléphone le beau-frère de son employeur. Le plus vraisemblable est qu'elle aurait appelé Hoffmann qui aurait alors à son tour demandé conseil à son gendre, le docteur Plate. Il y a une autre invraisemblance dans la version Hoofmann: il n'aurait informé Hitler de la tentative de suicide que lorsque celui-ci aurait fait son apparition par hasard dans la boutique du photographe. Son récit est peu crédible et révèle plutôt la volonté de Hoffmann de laisser dans l'ombre son rôle dans la liaison entre Eva Braun et Hitler.
- Version Baldur von Schirach.
Le gendre de Hoffmann, Baldur von Schirach, fournit des indications temporelles plus précises.[3] Selon lui, cette première tentative de suicide d'Eva Braun eut lieu dans la nuit du 10 au 11 août. Hitler aurait, selon Baldur von Schirach, reçu une lettre d'Eva Braun sur l'Obersalzberg le 11 août au matin - peu avant son voyage prévu pour Berlin - et aussitôt repoussé son voyage. Le soir du 11 août, il aurait alors rencontré à Munich, chez Hoffmann, le docteur Plate, qui lui aurait parlé de la blessure de Braun. Hitler aurait ensuite affirmé devant Hoffmann vouloir désormais s'occuper de la "pauvre enfant".
- Version Nerin E. Gun.
Nerin E. Gun fournit une troisième version [5], celle que propose François Delpla. Nerin E. Gun, en se réclamant d'Ilse Braun, qui date la tentative de suicide de sa sœur dans la nuit du 1er au 2 novembre. Cette nuit-là, alors que ses parents étaient en voyage, elle aurait découvert par hasard sa sœur Eva couverte de sang, allongée sur le lit de la chambre de ses parents. Consciente malgré ses Blessures, Eva Braun aurait prévenu elle-même un médcin qui l'aurait fait transporter dans une clinique. La balle était logée près de la carotide aurait dit Ilse Braun. Ma sœur avait utilisé le pistolet de mon père, qui se trouvait dans le tiroir de la table de nuit.
Bien que cette version soit la plus plausible, Görtemaker se demande cependant comment Eva Braun aurait pu téléphoner pour prévenir un médecin, ses parents ne disposant pas de téléphone.
Bien cordialement,
Francis.


[1] Le chapitre 8, consacré à Eva Braun, est disponible en ligne sur le site de François Delpla :
[2] Heinrich Hoffmann, Hitler wie ich ihn sah
[3] Baldur von Schirach, Ich glaubte an Hitler
[4] Obersalzberg dans les Alpes bavaroises où se nichait le Berghof, lieu de résidence de Hitler.
[5] Nerin E. Gun, Eva Braun-Hitler

*** / ***

lue 911 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Eva Braun

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes