Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ligne de Front / Y. Kadari, V. Bernard (et alii)

 

Ligne de Front n° 60 de Francis Deleu le lundi 15 février 2016 à 10h01

+ La 3e guerre mondiale - Le Pacte de Varsovie à l'assaut de l'Europe
Mai 1983. Nonchalance d’un jour d’Ascension. Soudain, c’est l’alerte ! Galopades enfiévrées dans les couloirs, bousculade à la porte de la salle des opérations, des mains impatientes s’emparent nerveusement des ordres de marche. C’est parti !
par Jean-Jacques Cécile
+ En pointe, à Verdun ! - La genèse des Stosstruppen
Dès 1914, la Kaiserheer, tout comme l’Armée française, découvre que « le feu » est bien plus meurtrier que « le choc ». Ayant étudié avec attention les retours d’expériences de la guerre des Boers et de l’affrontement russo-japonais, les Allemands ont déjà en partie adapté leurs règlements tactiques et ils seront les premiers à apporter une réponse concrète à l’impasse des tranchées. La bataille de Verdun voit l’entrée en action d’un nouveau type de formation : les Sturm-Abteilungen.
par Hugues Wenkin
Germany First ! - Genèse d'une stratégie mondiale alliée
L’Allemagne d’abord. C’est en basant leur stratégie sur ce principe que les États-Unis, agressés par les Japonais à Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et défiés par Hitler le 11, font ouvertement irruption dans la Seconde Guerre mondiale. Si le choix peut paraître rétrospectivement logique, il n’est alors pas évident pour tout le monde et pose bien des questions. Si le danger allemand était si prioritaire, pourquoi l’avoir laissé s’étendre en Europe pendant trois ans ? Se concentrer sur l’Allemagne d’abord, n’est-ce pas laisser le Japon en faire tout autant en Asie ? Après Pearl Harbor, comment imposer à l’opinion américaine une offensive en Europe plutôt que contre le Japon ? Et d’ailleurs, quelles sont les applications pratiques de ce Germany First ?
par Vincent Bernard
+ La «Großdeutshland» à Targul-Fromos ou comment stopper une offensive soviétique avec quelques chars !
À la fin du mois de mars 1944, après sa percée dans le secteur d’Ouman, le 2e Front ukrainien campe aux portes de la Roumanie. Le 31 mars, franchissant le fleuve Dniestr, les 2e et 6e armées blindées soviétiques se portent au cœur de la Bessarabie. En 12 heures, les chars de l’Armée rouge atteignent les rives du Prout, dernière barrière naturelle les séparant des Carpates. Intégrée à la 8. Armee du General der Infanterie Otto Wöhler (Heeresgruppe « Sudukraine »), la Panzer-Grenadier-Division « Großdeutschland », qui, en date du 6 avril, ne compte plus que six chars en état de combattre, est envoyée dans le secteur de Targul-Frumos afin d’y épauler les débris de la 46. Infanterie-Division ainsi qu’une brigade roumaine. À l’aube du 25 avril, la bataille de chars de Targul-Frumos débute. Elle durera plus d’une semaine. L’Oberleutnant Hans-Joachim Jung, chef d’un Zug de Panzer IV du Panzer-Regiment de la « Großdeutschland », se souvient de ce printemps sanglant !
Témoignage : traduction et adaptation par Yannis Kadari
+ Les Fallschirmjäger face aux Alliés - Duels de parachatutistes
Le 17 septembre 1944, les Alliés, pressés de hâter la fin de la guerre et espérant déboucher au-delà du Rhin, déclenchent l’opération « Market-Garden » aux Pays-Bas. Si cette bataille renvoie invariablement aux images de parachutistes britanniques, américains et polonais, de très nombreuses unités de Fallschirmjäger sont elles aussi impliquées dans les combats.
par Benoît Rondeau
+ Extrait de Wehrmacht 46, l'arsenal du Reich - Les automoteurs antiaériens des Panzertruppen
Les Éditions Caraktère publient prochainement le premier tome de l’ouvrage Wehrmacht 46 consacré aux matériels étudiés par l’Allemagne nazie à l’orée de sa défaite. Ce volume de 164 pages (environ 200 photos, 5 silhouettes de soldat, près de 100 profils de véhicules) abordera ceux de la Heer et de la Panzerwaffe (traitée comme une Arme, à la fois en raison de son éclectisme, mais aussi parce que trois des quatre branches de la Wehrmacht disposent de divisions blindées) : casque M1945, camouflage Leibermuster, fusils d’assaut Wimmersperg Spz, StG-44 et StG-45, Panzerfaust 250, missile antichar X-7, Panzerjäger 38(d), E-10 et E-25 Jaguar, chars E-50, E-75 et E-100, Sturmgeschütze et transports de troupes de nouvelle génération, engin de reconnaissance Aufklärer 38(d)… Voici un aperçu de ce livre, avec le passage dédié aux Flakpanzer. Encore un peu de patience pour découvrir le reste !
+ Actualité des médias : Livres, DVD, Jeu-vidéo

*** / ***

lue 3053 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Ligne de Front

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes