Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 09 août 2015 à 17h37

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -3 -2
-1les hommes de ce capitaine Besson-Rapp de Lato

On voyait plus de Waffen-SS qu'il y en avait ! de Alain Cerri le dimanche 09 août 2015 à 17h26

Je relis votre premier message.

Au sujet des combats en novembre 1944 à Belfort entre le 1er groupement de choc Gambiez et des Français combattant sous uniforme allemand, ces derniers ne pouvaient pas appartenir à la division Charlemagne, puisque (selon Pierre Giolitto dans Volontaires français sous l’uniforme allemand, Perrin, 1999) celle-ci, venant d’être nommée 33. Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne (franz. Nr. 1), s’entraînait au camp de Wildflecken en Thuringe à 500 km de Belfort. Les francs-gardes de la Milice, déclarés aptes, n’y rejoignirent les survivants de la LVF et de la Sturmbrigade Frankreich que le 5 novembre 1944. L’instruction dura, en gros, de la mi-octobre 1944 à la mi-février 1945…

En ce qui concerne les combats du 6 avril 1945 près de Konigsbach entre le 1er groupe des commandos de choc et « ce qui pourrait être des éléments de la division Charlemagne ou des miliciens », R. Forbes fait bien d’employer le conditionnel, car comment un rapport peut-il « confirmer » la présence de Waffen-SS ou de miliciens français alors qu’il ne distingue pas les deux ? En effet, si l’on ne distingue pas un Waffen-SS d’un milicien, c’est qu’aucun prisonnier n’a été fait (contrairement à ce qui s’est passé le 6 mai à Bad-Reichenhall) ; c’est qu’aucun corps n’a été retrouvé ; c’est qu’aucun uniforme n’a été identifié. Peut-être a-t-on entendu parler français ?

Comme je m’intéresse à la Résistance, cela me rappelle que des témoins ont longtemps prétendu avoir vu des miliciens dans les troupes d’assaut contre le maquis du Vercors en juillet 1944. Or, il est absolument certain que les francs-gardes de la Milice, arrivés début avril, ont combattu aux côtés des Allemands en juin, mais ont quitté le Vercors à la fin du mois. D’ailleurs, l'ordre de bataille du Kommandant des Heeresgebietes Südfrankreich ne mentionne pas la présence de francs-gardes en juillet, même si des Français au service des Allemands se sont peut-être infiltrés dans les rangs des maquisards et ont tiré sur ceux-ci lors de l'attaque allemande. De même, de nombreux auteurs ont longtemps prétendu que des Waffen-SS étaient intervenus au Vercors alors qu'il n'y en avait aucun, même parmi les troupes aéroportées sur Vassieux (en fait, trois compagnies de légionnaires russes, ukrainiens et caucasiens avec peut-être quelques Français, encadrés par des Allemands, du Legionnaire-Lehr-Bataillon « Brandenburg »)…

On confondait aussi les policiers en uniforme et les Waffen-SS. En effet, si, en 1936, les forces de police allemandes passèrent sous la direction de la SS, tous les policiers ne devinrent pas des SS au sens strict (dans la police d'ordre, seuls certains cadres le furent).

*** / ***

lue 2111 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Super-SS aux yeux des Français, sous-SS aux yeux des nazis ! de Alain Cerri 10 août 2015 14h25

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes