Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

"Nous pouvons vivre sans les juifs" - Novembre 1941 / Edouard Husson

En réponse à -2
-1Une symétrie discutable de françois delpla

C'est l'histoire qui enseigne... de Etienne Lorenceau le jeudi 05 mars 2015 à 13h14

... pas la classification narcissique des analystes

Ceux qui se veulent les tenant d'une science exacte oublient que les mathématiques ne savent pas, au contraire de la logique, intégrer les opérateurs "si...", "et....", "ou..." etc.
Ils limitent de ce fait leur analyse aux phénomènes les plus simples qu'ils qualifient pour s'auto-glorifier de "scientifiques".

La physique (qu'elle soit astro physique ou physqie quantique) est plus modeste qui étudie des phénomènes dont la reproduction n'est vrai qu'à x% (70%, 80%...) permettant d'étudier, comme dans les sciences humaines des réalités infiniment plus complexes impactant le champs que les "scientifiques" ou "fonctionalistes" au simple titre qu'ils ne savent pas le modéliser. Par voie de conséquence, ils écartent des réalités complexes qui font que leurs démonstrations se révèlent presque toujours historiquement fausse (Voir les bêtises "scientifiques" d'un Aristote encore célébré, ou à l'inverse les méprisées intuitions d'un "et pourtant elle tourne")

Le "casting" des historiens me semble vain et relever purement d'un débat sémantique narcissique et, pour tout dire du sophisme. Seule la recherche, l'échange, le dialogue, le doute (de préférence cartésien) permettent d'approcher asymptotiquement des vérités fugaces qui n'existent pas plus "objectivement" ou "réellement" que le temps et dont l'infinité ne saurait être englobée dans l'esprit des être finis que nous sommes.

Donc je me permet de suggérer que nous parlions "histoire" plutot que de débattre sur les "historiens" en perdant de vue "la ligne bleue des Vosges"

ps. merci d'avoir partagé l'article de Mr Husson qui n'est pas aussi manichéen que les commentaires sur notre site (les miens compris bien sûr) pourraient le laisser penser... même si je questionne certains points de son analyse.

*** / ***

lue 635 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Donc pour revenir aux echanges historiques de Etienne Lorenceau 05 mars 2015 13h36
2 Une continuité de JARDI DAVID 06 mars 2015 06h33

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur "Nous pouvons vivre sans les juifs" - Novembre 1941

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes