Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

1061 Compagnons / Jean-Christophe Notin

En réponse à -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Activité après la Libération de Jean Medrala

WYSSOGOTA de Samothrace le jeudi 29 janvier 2015 à 00h02

Selon son dossier individuel il semble que ce soit le 25 novembre 1943.
Déporté à BUCHENWALD, DORA, BERGEN-BELSEN sans avoir jamais parlé.

Complément d'informations.

A partir de 1941 il a été arrêté 4 fois (SHD):

1° Le 7 mars 1941, pour avoir fait passer des volontaires en AFN. Libéré le 28 février 1942.

- Selon Ippécourt (Chemin d'Espagne): arrestation à Marseille pour complot contre la Sûreté de l'Etat et faux et usage de faux il semble que WYSSOGOTA ait été incarcéré à la prison St Paul à Lyon puis transféré à la prison militaire de Montpellier où il sera acquitté et libéré le 28 février 1942 pour être arrêté de nouveau à 8 jours après.

- Un courrier daté du 9 janvier 1941 (SHD)de l'Inspecteur de police de Taza à son directeur à Rabat fait état de quatre polonais arrêtés alors qu'ils avaient embarqués à Marseille le 31 décembre 1940 sur un bateau de commerce. Parmi ces quatre polonais l'un d'eux détenait un carnet sur lequel il avait noté des noms et des adresses. Parmi ceux-ci celui d'un certain docteur Tadeusz WYSZIJGOTA ZAKRZAKRZKI (ainsi écrit), Marseille, hôtel du Berger. A n'en pas douter il s'agit de WYSSOGOTA.

2° Arrêté à nouveau le 8 mars 1942. Incarcéré au camp du Vernet s'évade le 30 octobre 1942.
- Durant cette même année il est passé au Camp des Milles où avec des complicités internes il fait libéré des "milliers de juifs sous différents prétextes" (Ippécourt)

3° Arrêté une fois encore le 5 mars 1943 à St Jean Pied de Port. déporté en Allemagne, s'évade du train le 23 avril 1943.

4° Arrêté le 25 novembre 1943 ......

Selon Ippécourt il aura été arrêté 17 fois !...

L'histoire de la liquidation du réseau Wisigoth-lorraine quand on examine le dossier au SHD est assez complexe en raison de quiproquos, dissensions, incompréhensions. La liquidation est passée entre plusieurs mains (notamment Serge MINTZ dit MEINARD) et le dossier est resté au final à WYSSOGOTA qui s'est considéré en 1951,comme le seul habilité à fournir des renseignements.Pour ses raisons le réseau a été rattaché à Base Espagne et les agents au groupe Joseph.

Bien cordialement.

*** / ***

lue 1085 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur 1061 Compagnons

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes