Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

5 ans à la tête de la DST / Jean Rochet

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1Rappel de Etienne Lorenceau

Toujours vérifier de Rob1 le mardi 16 décembre 2014 à 18h25

Vous avez raison, toujours vérifier et "remonter" aux sources au cas où des sources secondaires se seraient emmêlé les pinceaux est l'idéal.

Bon je dis ça tout en restant devant mon PC... En farfouillant le web j'ai trouvé cela :

"
Offensichtlich, um auch bei der Ausspähung Frankreichs auf Innenquellen zurückgreifen zu können, wurde ein persönlicher Freund des Bundespräsidenten Lübke, der Präfekt des elsässischen Departments Haut-Rhin, vom BND angeworben. Bevor Maurice Picard, inzwischen zum Leiter der Zivilverteidigung im Pariser Innenministerium aufgerückter Verantwortlicher für die zivil-militärische Zusammenarbeit, jedoch aus dem Kernbereich französischer Landesverteidigung plaudern konnte, wurde er im März 1968 von der französischen Spionageabwehr DSG festgenommen.
"

dans Erich Schmidt-Eenboom, Schnüffler ohne Nase, un livre sur le BND. Pas de source indiquée. (Je n'oserai pas m'essayer à une traduction.)

J'ai regardé par acquis de conscience dans certains livres donnant le point de vue du KGB. Mitrokhine dans The Sword and the Shield (The Mitrokhine Archiv: The KGB in Europe and The West aux USA, Le KGB contre l'Ouest traduction française) a quelques infos générales sur certains agents français du KGB, notamment une liste de 1953 mais les rares indices ne permettent pas de faire un rapprochement avec Picard. Rien trouvé ailleurs. J'ai même recherché son nom sur le site des archives de la Stasi mais zéro résultat (pas étonnant vu que le HVA, la branche d'espionnage extérieur de la RDA, a réussi à détruire la plupart de ses archives lors de la chute du mur).

Tout ca me fait réaliser qu'on n'est pas près d'avoir une Histoire de l'espionnage soviétique en France du même niveau que chez nos voisins anglo-saxons : Il y a très peu de défecteurs et d'archives du KGB sur ce sujet.

*** / ***

lue 1298 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 une possibilité à décharge de Etienne Lorenceau 18 déc. 2014 17h25

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur 5 ans à la tête de la DST

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes