Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


www.delpla.org, le site de l'historien François Delpla
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45 / François Delpla

En réponse à -3 -2
-1Selon Lapierre & Collins... de Rob1

que de bêtises ! de françois delpla le jeudi 06 mars 2014 à 17h16

Un contrefeu a été allumé sur Rue 89
Désolant ! Son seul mérite est bien d'exister.

Plus que jamais, dans cette occurrence, ma petite recette marche : quand quelque chose se passe en Hitlérie, cherchez d'abord dans quelle mesure Hitler l'a voulu et ne renoncez qu'en ayant la preuve la plus irréfutable qu'il était injoignable et occupé ailleurs.

Sur la libération de Paris, nous avons une boussole d'une rare qualité : le livre d'Adrien Dansette.

Ce fort bon historien des crises parisiennes du XIXème siècle a pendant les trente dernières années de sa vie (1901-1976)collationné tous les renseignements possibles et enrichi au fur et à mesure les dizaines d'éditions de son Histoire de la Libération de Paris, publiée pour la première fois en 1946.

Il écrit dès ce moment qu'il y a "un mystère Choltitz", car la défense du général est d'emblée bien molle. Dame ! Il ignore tout, alors, des instructions de Hitler, données verbalement et par écrit le 7 août et connues pour la première fois par les mémoires dudit (1949). Or si on les lit, on constate que non seulement il ne demande aucune destruction, mais il ne manifeste nulle envie de garder longtemps la capitale. On peut les résumer ainsi : une évacuation en bon ordre.

Dès lors, plus de mystère ! Choltitz applique à la lettre, notamment en négociant une trêve avec Nordling dès le début de l'insurrection.

Le 23, Hitler balance tardivement un ordre de combat et de tenue de la ville à tout prix. Il est bien alors question de détruire... mais seulement en liaison avec le combat.

Tout se passe comme si Hitler réagissait exprès à contretemps, pour ne pas avoir l'air d'avoir ordonné une mollesse qu'en fait il a pilotée de bout en bout.

Sur la menace des V1, je ne sais rien; des V2, voir l'article de Hautefeuille, déjà mentionné sur ce site : elle date du début d'octobre !

*** / ***

lue 7280 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes