Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Du débarquement africain au meurtre de Darlan / Albert Kammerer

En réponse à -4 -3 -2
-1Tunisie : 8 novembre 1942 de Francis Deleu

Tunisie : 9 novembre 1942 de Francis Deleu le lundi 16 décembre 2013 à 21h08

Bonsoir,

- minuit.
Les Allemands notifient à Vichy qu'ils attendent dans une heure l'accord du gouvernement français pour pouvoir baser leurs avions sur la Tunisie et Constantine.

- 00 h.05
Laval avise l'amiral Estéva que le gouvernement français a consenti de donner son accord à l'utilisation par les Allemands, des aérodromes de l'Afrique du Nord orientale.

- 4 h.45
Le général Beynet (président de la Délégation française à la Commission d'armistice de Wiesbaden) avise que les Allemands, tout en se félicitant de la collaboration qui venait de s'ouvrir, demandent :
"1. De pouvoir s'assurer avant tout, par mesure défensive, la possession de nos bases aériennes de Tunisie
2. De préparer une action offensive par déploiement des moyens de combat allemands sur les terrains de la région de Sétif
"
- 5 h.23
Cette notification est répétée par Auphan à destination de Derrien, Estéva et Barré :
"Le chef du gouvernement a été conduit à accepter l'utilisation des bases aériennes par des forces aériennes de l'Axe, destinées à agir contre l'agresseur. Dans ce but, le commandement allemand prenait d'ores et déjà de nombreuses mesures préparatoires et demandait qu'on fît à ces avions l'avance à rembourser de l'essence disponible."
- 7 h.
Alors que les premiers avions allemands arrivent en Tunisie, Estéva, Barré et Derrien sont avisés par Vichy que :
"Les Américains ayant envahi l'Afrique, les premiers sont nos adversaires et nous devons les combattre seuls ou assistés."
Ce message est confirmé (vers 15 h.35) par un télégramme de l'amiral Darlan adressé à toutes les autorités de Tunisie.

Les échanges télégraphiques entre Vichy et Tunis se poursuivirent toute la journée. Estéva, Derrien et Barré eurent beau protester mais, par obéissance aveugle à Pétain, ils se résignèrent à "accueillir" les troupes allemandes. Alors que des ouvrages de défense avaient été organisées autour du terrain et que dizaines d'avions allemands atterrissent à El-Aouina (près de Tunis), personne ne songe à résister.

Un dernier exemple de l'état d'esprit d'Estéva.
Ayant reçu l'ordre, vers 15 h. 40, d'assister les Allemands dans le déchargement de leur matériel au port de Bizerte, Estéva répond :
"(...) Hier, dès que le danger américain eut apparu, l'amiral Derrien de sa propre initiative, coula deux navires de commerce dans la passe d'entrée du port, de manière à interdire l'accès aux forces navales d'agression [*] Le général Barré donna des ordre analogues pour La Goulette, Sousse et Sfax. Il en résulte que, pour longtemps, aucun bateau ne pourra venir dans le port de Bizerte, ni dans celui de La Goulette-Tunis.
On ne pourrait faire grief à l'amiral et au général d'avoir pris au sérieux, comme c'était notre devoir à tous, les menaces d'agression américaine sur la Régence. (...)
"
Pourrait-on conclure qu' Estéva, Derrien et Barré étaient disposés à repousser "l'agression américaine" c'est-à-dire l'adversaire désigné par Vichy et que, par obéissance à Pétain, ils se résignèrent à accepter la collaboration avec les Allemands ?

Bien cordialement,
Francis.

[*] il faut comprendre "forces navales américaines"

*** / ***

lue 916 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La conclusion de Léon BEL 18 déc. 2013 23h55

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Du débarquement africain au meurtre de Darlan

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes