Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 21 décembre 2012 à 15h54

Pétain / Marc Ferro

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Que du beau monde ! de Francis Deleu

j'arrive ! de françois delpla le vendredi 21 décembre 2012 à 15h44

J'en sais trop peu sur Jeantet et la magouille de l'automne 43 pour intervenir utilement.

En revanche, sur Hess je peux rappeler mes investigations.

En mars 1941 Churchill, mortellement angoissé que l'accumulation de troupes allemandes en Europe de l'est vise non l'URSS mais le Moyen-Orient, joue le tout pour le tout en faisant croire à Hitler par Hoare (ambassadeur à Madird), via le prince Max Hohenlohe, qu'il est sur le point d'être renversé. Un secret bien gardé, donc peu partagé. Sont sans doute seuls dans le coup, outre Churchill et Hoare, Eden et Hillgarth.

Ensuite une intrigue se développe pour répondre enfin positivement à une lettre d'Albrecht Haushofer au duc de Hamilton, sur ordre de Hess et de Hitler, lettre expédiée via Lisbonne en septembre 40. Un rendez-vous est pris à Lisbonne pour le 14 mai entre Hamilton (piloté par les services secrets) et un messager allemand non nommé en l'état actuel des sources. C'est sans doute ce processus qui est accéléré et transformé en un vol vers l'Ecosse le 10 mai. Les Anglais ne s'attendaient pas à un personnage du rang de Hess. Celui-ci en revanche comptait atterrir, de nuit, dans une région boisée et vallonnée, ce qui suppose un aérodrome et un comité d'accueil, d'autant plus qu'il s'était entraîné tant et plus au pilotage, mais nullement au parachutisme.

Du côté des Anglais, il ne s'agissait donc nullement de piéger un ministre, ou un messager quelconque, mais encore et toujours de gagner du temps en laissant croire à Hitler que leur résolution pourrait faiblir.

Si donc il est très improbable qu'un Fleming ait été mêlé à l'intox de Madrid, en revanche il n'est pas exclu qu'il soit arrivé sur l'affaire dans sa partie "Hamilton".

*** / ***

lue 753 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes