Hors-série n° 17 : Les Légions maudites du <i>IIIe Reich</i> - Ligne de Front - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


1900 / 2000 : un sicle de guerre terrestre : analyse, documents et tmoignages
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ligne de Front / Y. Kadari, V. Bernard (et alii)

 

Hors-série n° 17 : Les Légions maudites du IIIe Reich de Francis Deleu le mercredi 19 décembre 2012 à 12h10

+ Albanais // + Arabes // + Baltes (Lettons, Estoniens et Lituaniens)
+ Britanniques // + Caucasiens, Kalmouks et Asiates (Géorgiens, Turkistanais...)
+ Cosaques // + Croates // + Danois // + Espagnols
+ Finlandais // + Flamands // + Français // + Grecs
+ Hongrois, Roumains et Bulgares // + Indiens // + Italiens
+ Néerlandais // + Norvégiens // + Russes //
+ Serbes // + Ukrainiens // + Wallons
+ Les « Légionnaires perdus »
+ Les engagements individuels


Présentation de l'éditeur.

L’armée hitlérienne présente le phénomène unique de mobiliser sous son étendard de très nombreux nationaux étrangers, engagés dans la « Croisade contre le bolchevisme ». En 1945, ces hommes représenteront toutes les nationalités du continent européen, voire au-delà, et on en dénombrera alors près de 2 millions au sein de la Wehrmacht (Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine) et de la Waffen-SS. Qu’ils soient Volksdeutsche, « germaniques » (Suédois, Norvégiens, Finlandais, Wallons, Flamands, Espagnols, Français…) ou encore « étrangers » (Russes, Polonais, Hongrois, Roumains, Serbes, Tchèques, Slovaques, Croates…), ce conglomérat forme une véritable « Internationale » nationale-socialiste.
Mais qui sont ces hommes, qu’ils soient légionnaires ou volontaires SS, qui combattent sur tous les théâtres d’opérations ? Pourquoi et comment leurs motivations évoluent-t-elles avec le temps ? Superposent-ils leurs buts de guerre à ceux du Führer, où se réclament-ils pleinement de son idéologie ? Quelle est la proportion de « soldats politiques » et d’engagés « pour la gamelle » ? Et comment la SS, lorsqu’elle les accueille en son sein, s’accommode-t-elle avec ses dogmes idéologiques et raciaux ? A-t-elle d’ailleurs comme désir plus ou moins avoué d’en faire de purs combattants du national-socialisme ? Enfin, quelle influence leur participation a-t-elle eue sur le déroulement des opérations militaires ?
C’est à toutes ces questions que la rédaction de Caraktère se propose de répondre à travers ce nouveau hors-série de Ligne de Front.

*** / ***

lue 1495 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes