Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ligne de Front / Y. Kadari, V. Bernard (et alii)

 

Ligne de Front n° 39 de Francis Deleu le vendredi 26 octobre 2012 à 21h05

Au sommaire :

+ Götterdamerung ! - L'épopée de la 6. SS-Panzer-Armee
Des forêts des Ardennes aux faubourgs de Vienne - 1e partie : Face à l’Ouest
Destinée à constituer l’ultime réserve stratégique d’un III. Reich aux abois, la 6. Panzer-Armee est lancée, à la place, dans deux contre-offensives stratégiques inutiles, dans les Ardennes puis en Hongrie. Confiée par Hitler à « Sepp » Dietrich, un fidèle de la première heure, cette armée blindée finit par regrouper deux SS Panzer-Korps et cinq des sept SS Panzer-Divisionen. Officiellement rebaptisée 6. SS-Panzer-Armee le 2 avril 1945, elle passera sous cette appellation à la postérité. Entre l’automne 1944 et le printemps 1945, ses hommes et leurs blindés vont livrer, jusqu’à leur ultime retraite vers Vienne, des combats acharnés.
par Benoist Bihan.
+ Tactiques de combat en milieu urbain - 3e partie : front de l’Ouest / Les Américains
L’Armée américaine entre réellement en campagne en 1942 dans le Pacifique, puis l’année suivante en Algérie et Tunisie. Les GIs connaîtront d’abord le combat en jungle (Guadalcanal) ou dans le vaste désert nord-africain (Kasserine). Il faudra attendre la Sicile, puis l’Italie et surtout la France pour que l’US Army soit confrontée à la problématique de la guerre en milieu urbain. Des villages de Normandie et des Ardennes en 1944 aux agglomérations allemandes en 1945, les Américains vont devoir capturer ou défendre des immeubles, des rues ou des quartiers face à un ennemi bien plus aguerri.
par Xavier Tracol.
+ Eduard Dietl - Le Rommel du Grand Nord
Pendant toute la Seconde Guerre mondiale, la propagande de Goebbels s’est efforcée de focaliser l’attention sur des personnages hors du commun afin de persuader le peuple allemand de la supériorité de la Wehrmacht. C’est dans cet esprit qu’elle propulse sur le devant de la scène deux généraux : le Souabe Erwin Rommel, charismatique « héros du soleil » combattant en Afrique du Nord, et le Bavarois Eduard Dietl, vainqueur de Narvik et chef des forces germano-finlandaises engagées en Laponie, le « héros du Grand Nord ».
par François de Lannoy.
+ La bataille de Kasserine - Dernier succès de l’Axe en Afrique du Nord
Au début du mois de février 1943, Erwin Rommel met au point un plan d’attaque destiné à frapper les unités alliées déployées sur le secteur Nord-Ouest du front tunisien. Entre le 14 et le 22 février, les coups de boutoir germano-italiens vont ainsi malmener le II Corps américain. Parmi les nombreux engagements, les combats pour la passe de Kasserine seront les plus violents.
par David Zambon.
+ Demiansk - La glace et le feu
Depuis septembre 1941, les Allemands de la Heeresgruppe « Nord » assiègent Leningrad, empêchant l’acheminement de renforts et de nourriture à la population. Pour y remédier, les Soviétiques mettent en place un pont aérien, mais celui ci est coupé par les nazis à Tikhvine. L’Armée rouge n’a alors de cesse de faire sauter ce bouchon et met sous pression les troupes allemandes qui le constituent. Encerclé, sa position devenue intenable, le Generalleutnant Siegfried Haenicke, commandant la 61. Infanterie-Division (61. ID), décide d’abandonner, le 8 décembre, la place.
par Alexandre Thers.
+ L’Oryx et le Faucon noir - Somalie 1993 : un adversaire, deux opérations.
En juin 1993, après la mort à Mogadiscio, en Somalie, de 23 soldats pakistanais, plusieurs opérations furent lancées par les Nations unies afin d’y désarmer le plus dangereux des seigneurs de guerre somaliens : Mohamed Farah Aïdid. La dernière d’entre elles, réalisée le 3 octobre 1993, s’est révélée être un fiasco, bien connu grâce au livre de Marc Bowden La chute du faucon noir et au film du même nom. Ce que l’on sait moins, c’est que quelques mois auparavant, les Français de l’opération « Oryx » avaient effectué, avec succès cette fois, une action similaire dans la même zone et face aux mêmes adversaires.
par Michel Goya.
+ Recensions - L'actualité dans les librairies

*** / ***

lue 2139 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Ligne de Front

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes