Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 30 avril 2012 à 18h51

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1kurt gerstein:grand malade de lucien Bucéphale

Ben tiens de Nicolas Bernard le lundi 30 avril 2012 à 17h32

Modèle type du raisonnement négationniste :
1) un ex-médecin S.S. (présenté par Gerstein comme antinazi dans ses dépositions) écrit à la veuve de ce témoin, douze ans après la fin de la guerre, que son époux souffrait d'hypoclycémie (plus précisément de diabète) ;

2) donc ledit témoin n'est pas fiable ;

3) donc les chambres à gaz n'ont pas existé.

On appréciera la finesse du raisonnement. Que Gerstein ait été diabétique l'a-t-il empêché de gravir les échelons de la S.S. ? De travailler à l'Institut d'hygiène de la Waffen S.S. ? D'effectuer sa visite au camp d'extermination de Belzec ? De chercher à diffuser l'information de la "Solution finale" tout en livrant, au titre de ses fonctions, du Zyklon B aux usines de mises à mort ?

Par ailleurs, comme l'a fait remarquer, avec humour, Pierre Bridonneau,
"le docteur Pfannenstiel qui l'accompagnait, avait-il lui aussi le diabète ? Un équilibre physique et mental précaire ? Ce serait quand même curieux que tous les deux aient été diabétiques et qu'ils se soient trouvés en état précomateux, en même temps, devant la chambre à gaz. L'adage de jurisprudence Testis unus, testis nullus (témoin seul, témoin nul) qui fait entendre que le témoignage d'un seul est insuffisant pour établir la vérité d'un fait devrait conduire, logiquement, à produire un second témoin quand on en a un sous la main. Et de taille. Un professeur nazi, dont toutes les versions mentionnent qu'il était présent auprès de Gerstein, et qui a confirmé, après la guerre, devant un tribunal, qu'il se trouvait avec ce dernier."

En fait, l'allégation de "Lucien Bucéphale" a été repompée à partir des foutaises du négationniste Henri Roques, lequel a lui-même extrait la phrase de l'ex-médecin S.S. d'une biographie de Gerstein rédigée par Saul Friedländer (Kurt Gerstein ou l’Ambiguïté du Bien, Casterman, 1967, p. 152), qui avait également fait mention de cet élément dans un article du Spiegel paru le 6 janvier 1969.

Mais Friedländer n'en déduisait certainement pas que Gerstein était un malade mental victime d'hallucinations. Le diabète dont souffrait Gerstein, et qui l'amènera à être hospitalisé à diverses reprises en 1944, était vu par l'historien comme susceptible de jeter un éclairage sur sa personnalité, celle d'un S.S. livrant aux nazis, ses collègues de travail, le gaz servant à anéantir les Juifs, et celle d'un Résistant, traumatisé par le spectacle du gazage de Belzec, obsédé à l'idée de communiquer au monde l'indicible, de saboter de l'intérieur la machine du meurtre de masse. Friedländer insistait également sur les dépressions qui se sont abattues sur Gerstein, et qui peuvent expliquer son suicide. Ces maladies, en définitive, en disaient long sur la manière dont Gerstein a vécu, ou a souffert, son statut d'agent-double.

Le négationniste Henri Roques, recopié par "Lucien Bucéphale", n'a évidemment pas cherché à éclairer le contexte de la phrase du Dr. Nissen. Il la jette en pâture au lecteur de sa thèse en espérant - avec un brin de naïveté - qu'elle contribuera à discréditer Kurt Gerstein, ce témoin qui, décidément, agace singulièrement les négagas. Pas de surprise : le négationnisme est une anti-Histoire.

*** / ***

lue 1950 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes