Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

1940-1945 - Noirs Blancs Beurs, Libérateurs de la France / Charles Onana

 

Les derniers combats de la Saône et du Rhône en juin 1940 de Serge Desbois le mercredi 28 septembre 2011 à 08h59

Devant l'avance allemande sur les deux rives de la Saône, le Gouvernement militaire de Lyon rassembla quelques forces pour retarder le flot de l'envahisseur. Dans le secteur de Chasselay, une compagnie de la Légion venue du camp de Valbonne, le 16 juin 1940 dans l'après midi, mit le village en état de défense. Les trois routes conduisant au bourg furent pourvues de chicanes.

Le 17, de nouveaux éléments s'installèrent : la 253e batterie du 405e R.D.C.A. pourvue de quatre canons de 75 mm aux ordres des lieutenants PANGAUD et MORGENSTERN, prit position à Montluzin et à Montfort (lieux-dits) tandis que la 3ème compagnie du 25e R.T.S. (régiment de tirailleurs sénégalais) commandée par le capitaine GOUZY, s'installa dans le village et au couvent des Soeurs de la Charité, à Montluzin.

Les tirailleurs créèrent des centres de résistance qu'ils aménagèrent défensivement. Leur consigne était de tenir coûte que coûte. Le 18 juin, la 4e division blindée (4e Panzer) du groupement VON KLEIST continua son offensive vers le sud, sur la rive ouest de la Saône. Le 19, à 10 h du matin, ses éléments se heurtèrent aux barrages français. Une colonne allemande atteignit le carrefour de Montluzin sous le feu des canons de 75 qui touchèrent des véhicules.

Les chars se déployèrent à travers champs pour contre-attaquer et détruisirent les canons du lieutenant PANGAUD. Débordés par les fantassins ennemis vers 18 h, artilleurs et tirailleurs durent battre en retraite. Les Allemands occupèrent le couvent. Les Français avaient perdu 50 tués et laissé une vingtaine de prisonniers.

Le 20 juin, dans Chasselay toujours épargné, une centaine de Sénégalais et de Coloniaux attendait l'ennemi. A 13 h 30, celui-ci attaqua. Les défenseurs résistèrent jusqu'au bout mais, munitions épuisées, ils durent se rendre. Les Allemands divisèrent alors les 70 prisonniers en deux groupes, mettant les Noirs à part qui furent emmenés, bras en l'air et désarmés, à 300 m des maisons, dans un champ, où deux chars les exterminèrent à la mitrailleuse. Les tanks prirent en chasse les derniers survivants, écrasant des blessés sous leurs chenilles.

21 juin. Quarante-huit Sénégalais furent inhumés par les habitants de Chasselay, une quinzaine de blessés furent recueillis et pansés.

Dans sa rage criminelle, outre les tirailleurs massacrés , l'ennemi abattit sans raison le capitaine GOUZY et les sous-lieutenants FAEWER et DE MONTALIVET. En plus , à
Lentilly, 13 autres tirailleurs prisonniers furent mitraillés à bout portant.
Par la suite, l'occupant édicta un ordre le 19 août 1940 interdisant « de toucher aux tombes des soldats noirs, d'orner leurs sépultures, de déplacer leurs corps... ».

En 1942, M. MARCHIANI passa outre pour donner enfin une sépulture digne aux combattants noirs morts pour la France. Les tirailleurs qui reposent dans le « Tata » sont de différentes ethnies :Peuhls, Bambaras, Malinkes, venus du Sénégal mais aussi du Gabon, du Dahomey, de Côte d'Ivoire, de Guinée, du Soudan, paysans noirs de croyances diverses unis sous le même drapeau.

*** / ***

lue 2863 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur 1940-1945 - Noirs Blancs Beurs, Libérateurs de la France

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes