Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Un certain 18 juin / Maurice Schumann

En réponse à -4 -3 -2
-1Certes de Daniel Laurent

Il y a l'appel et l'appel de Jacques Ghémard le samedi 20 juin 2009 à 11h28

"Dès le 19 juin, de nombreux quotidiens régionaux paraissant en zone non occupée y font curieusement allusion. C'est le cas, par exemple, du Petit Provençal (115 000 exemplaires tirés ce jour-là) qui reproduit, en première page, l'appel lancé la veille par le général de Gaulle - orthographié " de Gaule " (sic). Le texte, pris vraisemblablement en sténo, est d'une fidélité presqu'absolue à l'original (jamais enregistré, comme on sait).

Tout au plus y relève-t-on un oubli, qui pourrait ne pas être innocent : aux deux premières phrases de l'appel (" les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat ") est substituée celle-ci, moins blessante pour le gouvernement Pétain : " Le gouvernement français a demandé à l'ennemi à quelle condition il pourrait cesser le combat... "

in Espoir n°71, juin 1990

Et ça sans actualisation pour dire que ce n'était finalement pas une erreur du journal mais bien le texte tel que prononcé par de Gaulle !

Et une autre page présente toujours l'appel tel quel !

Je comprends que François Delpla en fasse quelques bonds sur sa chaise (en répétant "l'appel, l'appel l'appel", je suppose)

Mais au fond, ce que l'on appelle l' "Appel du 18 juin" est il l'appel prononcé effectivement ce jour là ou bien l'appel tel que de Gaulle aurait voulu le prononcer et qui a pris sa forme au fil des jours suivants ?

Parce qu'il y a deux aspect dans l'analyse de cet appel. D'un coté ce que de Gaulle voulait dire (et c'est ce que l'histoire de la France Libre retient) et de l'autre ce que les Britanniques ont accepté qu'il dise et qui finalement concerne plutôt les Britanniques que la France Libre.

Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 552 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Un certain 18 juin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes