Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 25 octobre 2008 à 09h24

Histoire de la mafia / Lupo

En réponse à -3 -2
-1BACILLE DE LA PESTE de ALEXDEROME

Elle retrouve ses travers... de d.zambon le samedi 25 octobre 2008 à 09h07

L'Italie de la fin de la Renaissance vivait des heures identiques, dans tous ses Etats. Ce qui m'étonne encore et toujours, c'est la faculté des Italiens (je généralise, bien entendu), d'accepter sans broncher ou presque tout ce qui est "pourri". L'indivudualisme exacerbé de ce peuple y est sans doute pour beaucoup. "On se débrouillera", c'est le leitmotiv, pensant, souvent à juste titre, que c'est au bord du gouffre que l'Italie s'en sort le mieux (comme au football! Ce sport résume à lui seul la mentalité italienne). Je lis dans différents hebdos des articles où l'on se scandalise de la popularité grandissante du fascisme en général et de Mussolini en particulier dans les milieux footballistiques (chez de nombreux internationaux notamment) ou en Italie en général. Mais y a-t-il de quoi s'étonner? Quand les Italiens regardent derrière eux, ils se rendent compte que l'Italie, dans son histoire, n'avait jamais été autant admirée et respectée qu'à cette époque, tout au moins entre 1925 et 1936. Et qu'un semblant d'ordre régnait dans le pays. Certes, ce n'est qu'un vernis mais que renvoie l'Italie d'aujourd'hui au monde et aux Italiens eux-mêmes? La merde napolitaine, un Saviano qui endosse l'habit de S. Rushdie, les scandales du foot, les tags qui fleurissent sur les monuments antiques de Rome, les blagues salaces de "Berlusca" au sommet du G8? J'en passe et des meilleures. L'Italie n'est plus. Le pays qui possède le patrimoine culturel le plus important du monde (cf UNESCO) n'est plus digne de lui-même. En tant qu'Italien (j'ai la double nationalité) cela me fait mal. Je n'y suis plus retourné depuis 6 ans, tout au moins pas plus de 2 jours. Plus envie.

*** / ***

lue 525 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Les nouveaux barbares de ALEXDEROME 25 octo. 2008 21h46

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la mafia

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes