Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

l'appel du 18 juin 1940 / François Delpla

En réponse à -2 -1*

Se méfier des clichés... de René CLAUDE le mardi 01 octobre 2002 à 23h02

Bien sûr, je crois qu'il faut proscrire d'une approche un peu sérieuse les vieux clichés qui disent :"les Allemands sont disciplinés... les Français sont inconstants ou encore les Anglais ont un vrai sens civique".Je déteste patauger dans les lieux communs mais je me pose tout de même quelques questions quant aux différences d'attitude des peuples face au problème de la guerre.
Le "what if" n'étant pas du tout ma tasse de thé, je l'ai précisé ailleurs, je n'emprunterai pas ces chemins virtuels pour essayer de savoir si X aurait traiter avec les nazis ou alors rebondir autrement : ça ne s'est pas passé et les citoyens anglais ont bien voulu suivre (et soutenir) la ligne dure de leur premier Ministre. (Qui se fit battre en 45 !)
Je reste persuadé que sans la calme détermination anglaise, Churchill n'aurait pas pu poursuivre son projet de résister au nazisme pour ensuite le vaincre. Je pense qu'il ne faut pas négliger le pouvoir que peuvent représenter les différentes composantes sociales d'un pays en période de crise; on n'impose pas des mesures et des restrictions à une population qui ne supporte pas ou plus ses représentants. (Ce fut là le drame de l'Allemagne nazie qui en 1940, après la victoire de la Wehrmacht sur la France vibra d'une terrible passion pour son Führer, les bandes d'actualités, même avec les réserves sur des mises en scène possibles, sont révélatrices. il y eut une très forte adhésion au nazisme .)
Même le plus absolu des totalitarismes de peut durer sans un miminum de consentement des couches les plus importantes de la population d'un état.
Un tyran ou une junte peut bien sûr prolonger le temps de son pouvoir sur un peuple par la violence quotidienne, la terreur et maintenant par les médias qui ont permis de remplacer les lourdes propagandes par des influences plus sournoises et diffuses... Il n'empêche qu'aux premières grosses erreurs, quand le chef "perd"la population ou lui inflige des sacrifices démesurés, on voit les fissures lézarder la lourde façade et la chute suit assez vite.
Je pense que sans l'adhésion, même réticente d'un pays ou d'une partie d'un pays, un gouvernant ne peut pas appliquer son programme très longtemps.

Bien à vous,

René Claude

*** / ***

lue 455 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Relecture... de René CLAUDE 02 octo. 2002 10h22

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur l'appel du 18 juin 1940

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes