Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les fascismes / Pierre Milza

 

Responsabilité du fascisme dans l'avènement du nazisme de René CLAUDE le jeudi 22 février 2007 à 00h39

La seconde partie du docu consacré à l'histoire du fascisme (en couleur) est très intéressante.
Le film soulève justement la responsabilité de Mussolini et de son Etat dans l'avènement du nazisme : Hitler avoua plusieurs fois s'être directement inspiré de la politique intérieure du duce. Comme son modèle italien, le dictateur allemand nazifia la société civile, instaura une surveillance politico-policière et prépara par la propagande tout un pays à une économie de guerre. La modernisation de l'Italie urbaine et campagnarde avait comme but ultime une auto-suffisance pour la guerre à venir. Pour Mussolini, on ne pouvait pas être patriote sans être fasciste et la guerre (d'agression) fut dès le début au centre du programme fasciste.
Dans le premier épisode, on a vu que des anciens combattants juifs furent acceptés dans les "faisceaux". Des banquiers, des représentants des professions libérales et des intellectuels adhérèrent avec enthousiasme au fascisme. (un Italien juif sur trois fut inscrit au parti.) En 1929, Mussolini reçut des représentants de la communauté auxquels il réitéra sa confiance et sa... protection. Cette situation perdura jusqu'en 1938 quand le duce édicta des lois raciales brutales qui ont surpris par leur violence et qui conduiront à la déportation vers les camps de la mort de milliers de juifs italiens durant la guerre. A partir de cette date, malgré les divergences entre Hitler et Mussolini sur l'Autriche, par exemple, on peut parler d'alignement des deux dictatures.
A un moment où des courants réviso-négationnistes trouvent des éléments positifs dans le fascisme pour le réhabiliter, ces précisions étaient nécessaires. Le fascisme italien fut bel et bien pour Hitler un laboratoire in vivo.

RC

*** / ***

lue 297 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les fascismes

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes