Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

C'est nous les Africains / Dominique Lormier

 

Déception de Laurent Laloup le mardi 21 novembre 2006 à 20h11

bonsoir,


Je ne terminerai pas le livre de Lormier. Car - je suis gentil - ce n'est qu'une synthèse d'autres livres n'apportant ni révélations, ni analyses (méchant, j'aurais écrit « compilation »). Quelques erreurs et lieux communs discutables ont fini par me faire renoncer à une lecture qui aurait pu être néanmoins agréable.

Un extrait :


L'affaire de Syrie n'arrange en rien les rapports entre officiers de la France libre et ceux restés fidèles à Vichy et au maréchal Pétain. La présence d'une force française vichyste de quarante mille hommes au Levant, à proximité des champs pétrolifères et des liognes de ravitaillement de l'Empire britannique, représente aux yeux de Chyurchill et de son entourage une menace intolérable et, le 8 juin 1941, la Syrie est envahie par les troupes britanniques et des unités gaullistes. L'armée du gouvernement de Vichy leur oppose une résistance tenace, d'autant plus douloureuse que d'autres français combattent aux côtés des Britanniques. A la fin de la campagne, le 12 juillet 1941, les forces de Vichy ont perdu six mille hommes dont un millier de tués. Les pertes infligées aux alliés sont presque aussi lourdes. Sur les trente-sept mille sept cent trente six soldats vichystes faits prisonniers, seuls cinq mille six cent soixante-huit choisiront de reprendre les armes aux côtés du général de Gaulle, les autres préfèrant être rapatriés en France. Le 14 juillet, français et Britanniques signent un armistice sur place . La Syrie est proclamée indépendante, mais placée sous l'étroite surveillance des autorités britanniques et gaullistes. A la suite de cet échec pour Vichy, l'amiral Darlan obtient des allemands qu'ils renoncent à utiliser Bizerte et Dakar.

Un peu léger, non ?


Cordialement
Laurent

*** / ***

lue 428 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Quel micmac ! de Jacques Ghémard 21 nove. 2006 20h43

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur C'est nous les Africains

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes