Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

ERSATZ / Jacques LOAR

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1Par qui tout a commencé ! de Francis Deleu

Hitler en usine de arcole le vendredi 27 janvier 2006 à 21h54

Le Führer visite une grande usine qui travaille pour l'effort de guerre. Les ouvriers sont alignés devant lui, comme des soldats.
Il s'approche du premier:
- Comment t'appelles tu? Où es tu né?"
- Je suis Rudol Fess, de Dusseldorf, Mein Fuhrer!"
- Tu es un bon nazi?"
- Oui, Mon Fuhrer!"
- Prouve le!" Hitler se fait apporter une mitraillette. "Je te donne l'ordre de tirer sur tes camarades!"
- Ach, Nein, Mein Führer, ne me demandez pas ça!"
- Tu n'es pas un bon Allemand!"

Hitler passe au suivant Otto Bahn. Lui fait les mêmes questions, même réponse. Il ne peut pas tirer sur ses camarades.

Il passe au suivant Heinrich Toffen, de Hambourg. Mêmes questions, mêmes réponses. Hitler est trés déçu.

Il passe au suivant. Mais alors, avant qu'il ait pu parler, l'ouvrier lui prend la mitraillette des mains, et lâche une longue rafale qui allonge toute la file.

Hitler est enthousiasmé. Enfin un bon nazi!
- Je te félicite, meine genosse! Comment t'appelles tu?"
- Moi? Bébert, de Ménilmuche!"

---------------------------------------------------------

En France occupée, un passant déambule dans la rue, avec un écriteau où est inscrite en grosses lettres la mention R.A.F.
Les Allemands l'arrêtent, le mènent à la Kommandantur, à coups de pompe dans le train.
- Vous êtes eine gaulliste, YA? Afficher lettres RAF Royal Air Force?"
- Mais non! Ca veut dire Rien à fumer. J'ai plus de tabac, et c'est une grosse privation pour moi!"
- Ach so! Privation, ya ya! Guerre gross malheur!"
Les Allemands lui filent trois paquets de cigarettes, lui tapent dans le dos, le relâchent.
Mais le lendemain, au même endroit, le même type se fait prendre avec la pancarte RAF autour du cou. Il se re-fait alpaguer. Cette fois, passage à tabac en règle.
- Du, grosse zaloperie! On te donne zigaretten, et tu affiches encore RAF!"
Le mec crache deux dents, et explique:
- Ben oui, cette fois, ça voulait dire "Reconnaissance Au Führer"!"

*** / ***

lue 913 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 mea culpa! de arcole 27 janv. 2006 23h39
2 ersatz de marc artiges 28 janv. 2006 11h31
3 Promotion ? de Francis Deleu 28 janv. 2006 12h01
4 Francis oublie une de ses qualités de Jacques Ghémard 28 janv. 2006 14h32
5 bidouillage de marc artiges 28 janv. 2006 15h01

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur ERSATZ

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes