Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

 

Battlefields - Richard holmes de alex le mercredi 20 avril 2005 à 16h37

J’ai lu récemment le livre “Battlefields” de Richard Holmes. Holmes, pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas, est un professeur d’histoire militaire dans différents collèges et universités britanniques (dont Sandhurst si je ne m’abuse), mais également un écrivain prolifique, et a aussi présenté une série d’émissions télés de fort bonne facture sur BBC2.

« Battlefilds » n’a à ma connaissance pas été traduit en français mais il est assez facile à lire. Il s’agit d’un condensé du déroulement de 4 batailles majeures auxquelles les britanniques ont participé au cours de le seconde guerre mondiale : El Alamein, Cassino, Arnhem et l’offensive de la RAF sur l’Allemagne. L’aspect intéressant de l’ouvrage est que l’auteur, bien que britannique, paye un hommage appuyé aux troupes françaises notamment dans le déblocage final de la route à Cassino.

J’en viens au vif du sujet : dans l’introduction, l’auteur explique que les troupes allemandes, dans tous les cas de figure (à l’offensive comme en défensive, avec appui aérien ou artillerie ou sans, avec appui aérien de l’adversaire, etc.), tout au long du conflit, ont, en moyenne, infligé à tous leurs adversaires confondus 50% de pertes en plus qu’ils n’en supportaient.

L’auteur poursuit en expliquant que certains ont interprété cela comme un preuve irréfutable de l’existence d’un herrenvolk, d’une race de guerriers, de la supériorité de la race aryenne et tutti quanti.

Mais, poursuit-il, il n’en est rien : cette supériorité est due en fait à l’organisation de la société allemande dans l’entre deux guerre : dans ce type de société non démocratique, le groupe prime encore sur l’individu. De plus, il était de tradition que les meilleurs éléments travaillent pour l’état. Au sein de l’état, l’armée était l’emploi le plus prestigieux. Puis venaient les affaires étrangères, le commerce et l’industrie, etc. Puis seulement le secteur privé. Dans les sociétés démocratiques opposées à l’Allemagne, en particulier les USA et l’UK, les emplois les plus prestigieux étaient dans le secteur privé. Puis l’état, avec en bout de course les emplois à l’armée (avec une exception pour certains postes d’officiers). Donc, en Allemagne, les meilleurs éléments allaient former les cadres et les professionnels de l’armée, et dans nos sociétés, s’était la lie de la société qui la formait. Ce qui me fait également penser que S. Ambrose fait un constat similaire dans son livre « Band of brothers », il fait notamment dire à Winters que les quelques éléments professionnels de son unité composée en majorité d’appelés étaient ses plus mauvais éléments.

Je souhaitais partager ces quelques lignes sur la « supériorité » - chiffrée et avérée - de l’armée allemande au cours de la SGM, et vous demander votre avis sur cette question.

*** / ***

lue 593 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Deux ouvrages ... de Igor Geiller 20 avril 2005 17h53
2 Armées anglo-saxonne de Thiriel 21 avril 2005 12h34
3 sans doute. de alex 21 avril 2005 15h35
4 Le matériel et l'entraînement de Igor Geiller 22 avril 2005 17h07
5 je n'en suis pas certain de alex 22 avril 2005 19h39
1 Est-ce que c'est vrai ? de Jacques Ghémard 22 avril 2005 18h45
2 je n'en sait rien. de alex 22 avril 2005 19h30
3 je n'en sais rien de alex 22 avril 2005 19h40
4 Trucs et astuces de Francis Deleu 22 avril 2005 20h40
5 Et j'ai des doigts très larges et tres glissants ! de Jacques Ghémard 22 avril 2005 20h59

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes