A chi la vittoria ? Aux Belges ! (4) - Freebelgians - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Freebelgians / Prosper Vandenbroucke

En réponse à -4 -3 -2
-1 A chi la vittoria ? A noi ! (3) de Francis Deleu

A chi la vittoria ? Aux Belges ! (4) de Francis Deleu le jeudi 23 décembre 2004 à 20h49

Bonsoir,

Une petite parenthèse pour nos amis français! Le 15 avril 1941, lors l'avancée sur Gambela, lors des combats de la Bortaï, l'aspirant Dorgeo, un ancien de la Légion Etrangère qui a servi à Narvik et avec les FFL, est tué à la tête de son peloton de mitrailleurs par des Italiens qui se sont fait passer par des Britanniques. Parmi les victimes également, le lieutenant belge Simonet.

L'étape suivante de la Force Publique congolaise sera la prise de Saïo, l'importante garnison italienne qui contrôle tout le Sud de l'Ethiopie. Les opérations commencent le 8 juin 1941 par des attaques de diversion. En attendant le feu vert britannique, les Belges reçoivent d'importants renforts notamment en pièces d'artillerie et aussi la promesse d'intervention de la RAF. L'attaque s'ébranle le 3 juillet à 4h.30. A la faveur d'un épais brouillard, le Belges s'emparent de tous les postes avancés et occupent les collines qui entourent Saïo. L'attaque frontale démarre à 6h.30. Les combats feront rage jusqu'à 13h.50 lorsqu'un observateur d'artillerie signale apercevoir trois drapeaux blancs. Effectivement, une délégation italienne composée du chef d'état-major du général Gazzera, d'un haut magistrat militaire et d'un conseiller du gouvernement civil offrent aux Belges, au nom de Gazzera, la reddition de toutes les troupes italiennes moyennant les honneurs militaires. En échange, les Belges exigent la livraison de tout l'armement et du matériel ainsi que l'occupation de toute la région. La capitulation est officiellement signée à 21h.30 en présence du général Gilliaert et du lieutenant-colonel Dronkers-Maertens.
Tout semblait définitif mais les délégués italiens reviendront le lendemain avec quelques "exigences": remplacer le terme "capitulation" par "cessation d'hostilités", autoriser les officiers supérieurs à conserver leurs serviteurs et... amusant... pour le général Gazzera, "se voir accorder une résidence dans un climat non tropical et non au delà des mers" (sic). Gilliaert y consent d'autant plus volontiers que les Belges s'engagent à rien, s'étant engagés à remettre leurs prisonniers aux Britanniques.
La reddition protocolaire des généraux Pietro Gazzera et Carlo de Simone est reçue le 6 juillet. Notons, pour ceux qui l'ignorent, que Gazzera est le commandant supérieur de l'Afrique Orientale Italienne et que de Simone est le commandant général des troupes italiennes en Somalie. Notons encore que parmi les prisonniers capturés figurent le comte Arnocovaldo Bonaccorsi, inspecteur-général de la milice fasciste, celui qui avait terrorisé Majorque avec ses "dragons de la mort" lors de la guerre civile espagnole et que Bernanos a immortalisé dans "Grands Cimetières sous la Lune".
Somme toute, ce sont toutes les possessions italiennes qui se rendent aux petits Belges. Les mauvaises langues prétendront que les Italiens ont préféré se rendre aux Belges plutôt qu'à ces satanés Britanniques dont les troupes indigènes n'emportaient pas les "Conventions de Genève" dans leur havresac.

Il n'empêche que ce ne sont pas moins de 9 officiers généraux, 370 officiers dont 45 supérieurs, 2.574 sous-officiers et soldats italiens qui se rendent aux Belges. Encore faut-il y ajouter les nombreux gradés et militaires indigènes. En outre, la reddition de Saïo entraîne aussi la reddition des 15.000 hommes qui se trouvaient au Sud du Nil bleu.

En réalité, ce qui intéresse les Belges c'est l'énorme butin matériel (camions, canons, etc...) qui leur manquait tant et qui leur permettra de poursuivre la guerre.

Voilà! Voilà! Laurent en sait-il assez? Sinon, il devra attendre la publication d'un article plus exhaustif sur "Freebelgians".

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 2982 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes