Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Une histoire politique de l'armée / Jean Planchais

En réponse à -2
-1Je suis hors concours ? de Jacques Ghémard

Le "carme naval" de Francis Deleu le dimanche 11 juillet 2004 à 16h33

Bonjour,

Il s'agit bien de l'amiral Georges Thierry d'Argenlieu.

Faute de concurrent, tu remportes également le lot de consolation soit quelques précisions anecdotiques dont l'impertinence a échappé au biographe des Compagnons de l'Ordre de la Libération.

- Lorsqu'il est rappelé sous l'uniforme en 1939, le Révérend Père Louis de la Trinité quitte l'Ordre des Carmes déchaux (1) et rejoint l'Etat-major de la Marine à Cherbourg. Il y fit régner une stricte discipline toute monastique. Ces compagnons d'armes l'avaient surnommé le "carme naval" tant l'atmosphère de la Marine à Cherbourg était celle d'un couvent.

- Plus tard, peu avant l'Indochine, alors que les titres s'accumulent - (amiral - vice-président du Conseil supérieur de la Marine - inspecteur des Forces maritimes) - la hiérarchie de l'ordre des Carmes s'interroge: tout cela est-il bien compatible avec les voeux d'un moine? Rome consultée répond que le retour au couvent peut attendre "en raison des éminents services qu'il a rendu et qu'il peut rendre à la France et par conséquence à la civilisation chrétienne elle-même".
La croisade contre le nazisme étant terminée, une autre commence, contre le communisme qui a pris en Indochine, la forme du mouvement révolutionnaire d'indépendance, note malicieusement Jean Planchais.
Ce ne sera qu'en 1958 que l'amiral d'Argenlieu quittera la caserne pour rejoindre le couvent.

Bien cordialement,
Francis.


(1) déchaux: sans chaussures. Les moines du Carmel vont pieds nus dans leurs sandales tout comme les moines de la Trappe (ces derniers, en Belgique, produident bière et fromage... ce qu'il fallait signaler!).

d'Argenlieu - Compagnon de la Libération

*** / ***

lue 1121 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Une histoire politique de l'armée

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes